24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 23:07

Mise à jour : 29 août 2007

Type de mutilation sur une vache en Argentine

De nombreux cas de bétail tué et amputé en Argentine, souvent dans les provinces de Buenos Aires, de la Pampa, Santiago del Estero, Entre Rios, San Luis et Cordoba.

Bien souvent, les autorités annoncent toujours qu il s'agit d'acte de vandalisme et mettent ça sur le compte de règlements de compte entre estancieros. En 2002, l'organisme de la SENASA dépendant du gouvernement argentin a donné une « explication officielle » : Il s'agit d'attaque de rats. L'explication officielle n'a convaincu personne y compris les vétérinaires de tout le pays. La presse ne se prononce pas et relate uniquement les faits sans prendre parti. Comme celui ci :

Voici un article publié dans El Pais du 25/06/2002 suivi par une traduction.

Article Original :

Apareció una oveja mutilada y nuevos casos de vacas

Bahía Blanca, Paraná, Córdoba, Santiago del Estero y Santa Fe. (TELAM). Una oveja preñada apareció muerta y "vaciada" en Coronel Pringles, a 120 kilómetros al norte de Bahía Blanca, mientras se denunciaban nuevos casos de vacas mutiladas en Córdoba y Entre Ríos. En tanto, en Santiago del Estero dos nenas fueron internadas ayer debido a la impresión que les causó ver "luces de muchos colores" que también registraron pobladores rurales de la provincia de Buenos Aires.

Sin embargo, el titular del Servicio de Sanidad y Calidad Agroalimentaria (Senasa), Bernardo Cané, atribuyó ayer la aparición de vacas, ovejas, venados y caballos mutilados a la acción de "cirujanos furtivos" y descartó que se trate de la acción de seres extraterrestres o fenómenos paranormales. El animal que apareció muerto en Coronel Pringles, "era una oveja nueva, preñada, que tenía un corte en el maxilar y a la que le faltaban la lengua y un ojo" dijo el veterinario Alberto Sensi, quien la revisó en el campo de Juan Carlos Ibarguren, ubicado a unos 85 kilómetros de la ciudad cabecera.

Luces en el cielo

En algunas localidades de la región surgieron testimonios de gente de campo que ha visto "luces extrañas" -según su explicación- que ahonda el clima de expectativa reinante en el sur bonaerense y sudeste pampeano. Raúl, trabajador rural de un campo de Carmen de Patagones donde se hallaron dos animales mutilados, dijo haber visto "una fuerte luz violácea".

"Era de noche y estábamos con un leñador de la casa cuando apareció una fuerte luz violácea y luego de algunos minutos desapareció", le dijo a la Policía.

El veterinario Gustavo Ribera, quien regresaba esa noche de un campo ubicado entre San Antonio Oeste y Viedma, comentó que al cerrar una tranquera, divisó "una fuerte luz roja sobre el cielo". En tanto, en Santiago del Estero, dos hermanas fueron internadas ayer tras desvanecerse de miedo por observar una luz, similar a la de un ovni, en un descampado de La Banda, a 5 kilómetros de la capital santiagueña, informaron fuentes policiales. Las menores, Gabriela, de 7 años, y Miriam del Valle Salto, de 13, permanecerán "en observación" durante 24 horas en el Hospital de Niños de La Banda, tras el curioso avistamiento.

Pero Cané, titular del Senasa, salió al cruce de las versiones que vinculan el hallazgo de animales mutilados con cuestiones fuera de lo normal y citó un libro editado en Francia que trata de los "cirujanos furtivos". "Esto no es nuevo, ni argentino, ni un enanito verde, ni el petiso orejudo, ni la luz mala, ni el chupacabras. Más bien es el chupa ginebra, simplemente" bromeó Cané, pero sin embargo, el misterio continúa y ningún veterinario lo ha explicado hasta ahora.

Nuevos casos

En un campo de la localidad de Berrotarán, Córdoba, se halló un novillo negro Aberdeen Angus con el maxilar inferior y parte del superior extraído, al que le faltaba la laringe, faringe, lengua, parte de la tráquea y un ojo. En Entre Ríos, el último de los animales mutilados fue hallado en un campo cercano a Alcaraz, 80 kilómetros al norte de la capital entrerriana, junto a la ruta nacional número 12.

En tanto, otros dos terneros de un año y medio fueron hallados mutilados en las últimas horas en una estancia a 8 kilómetros de Rosario del Tala, con lo que ya suman seis los casos en esa provincia. También se registraron nuevos casos en Tandil, Chascomús y en tres localidades de la provincia de San Luis (ver página 29). Además, según la información llegada a través de agencias internacionales, un caso similar se habría registrado en el interior del territorio uruguayo.

Traduction résumée :

Une brebis mutilée et nouveaux cas de vaches.

Bahía Blanca, Paraná, Córdoba, Santiago del Estero et Santa Fe. (TELAM). Une brebis est apparue morte et "vidée" à Coronel Pringles, à 120 Km au nord de Bahía Blanca, (province de Buenos Aires)  alors qu'on dénonçait de nouveaux cas de vaches mutilées dans les provinces de Cordoba et d'Entre Rios. Pendant ce temps à Santiago del Estero deux fillettes furent internées hier (24 juin 2002) choquée après avoir vu des "lumières de toutes les couleurs", d'autres lumières furent vues dans d'autres villages de la province de Buenos Aires.

Un responsable du "Servicio de Sanidad y Calidad Agroalimentaria" (Senasa), Bernardo Cané, a attribué hier (24 juin 2002) les apparitions de vaches, brebis, et autre bétail mutilés à l'action de "chirurgiens furtifs" et rejette l'idée que ce soit l'action d'êtres extraterrestres ou de phénomènes paranormaux. L'animal mort hier à Coronel Pringles, "était une jeune brebis engrossée, qui avait une coupure au niveau du maxillaire, il lui manquait la langue et un oeil" affirme le vétérinaire Alberto Sensi, qui a fait une expertise sur la propriété de Juan Carlos Ibarguren.

• Lumières dans le ciel.

Dans quelques localités de la région des témoignages ont été recueillis des habitants ayant vu  des "lumières bizarres". Raúl, ouvrier rural d'un campo de Carmen de Patagones ou ont été aussi trouvés de nombreux animaux mutilés a déclaré avoir vu "une forte lumière violacée".

"C'était la nuit, et j'étais avec un leñador (tondeur de laine) de la propriété lorsque est apparue une forte lumière violacée" a t il déclaré à la police.

Le vétérinaire Gustavo Ribera, qui revenait cette même nuit d'une propriété située entre San Antonio Oeste et Viedma, (Sud de la prov. de Buenos Aires)  commente "avoir vu une forte lumière rouge dans le ciel". Cette même nuit à Santiago del Estero, deux soeurs ont été internées après s'être évanouies de peur après avoir observé une lumière similaire à un ovni près de la Banda (prov. de Santiago del Estero) d'après les information de la police. Gabriela, 7 ans, et Miriam del Valle Salto, de 13, sont restées en observation pendant 24 heures à l'Hospital de Niños de La Banda.

Cané, titulaire de la Senasa, a expliqué qu'il ne s'agissait en aucun cas de problèmes ayant un rapport avec le paranormal et a cité un livre édité en France sur les "cirujanos furtivos". (Chirurgiens furtifs) "Cela n'est pas nouveau, ni le petit être vert, ni le mauvais génie, ni le mauvais oeil, ni le "chupacabras". Ca serait plutôt le "chupa ginebra" (le buveur de gin)" a répondu en plaisantant Cané; en tout cas, le mystère continue et aucun vétérinaire a pu expliquer ce qui c'est passé jusqu'à aujourd'hui.

• Nouveaux cas.

Dans une propriété proche de Berrotarán,( prov. de Córdoba ), on a trouvé un veau noir Aberdeen Angus avec le maxillaire inférieur et une partie du supérieur extraits, il lui manquait le pharynx, le larynx, la langue, une partie de la trachée et un oeil. Dans la province de Entre Ríos, le dernier animal mutilé fut trouvé dans un champs proche de Alcaraz, 80 Km de Paraná proche de la route National 12.

Deux autres veaux d'un an et demi ont été retrouvés morts et mutilés ces dernières heures dans une estancia à 8 Km de Rosario del Tala, ce qui porte à 6 le nombre de cas dans la province. On a aussi enregistré des nouveaux cas à Tandil, Chascomús et dans trois autres localités de la province de San Luis. Un autre cas aurait été aussi signalé en Uruguay.

(Traduction : le Petit Hergé)

Chèvre retrouvé en cet état en 2002 proche de Rivera (Prov. de Buenos Aires).Commentaire :

Il est vrai que cela fait des années que l'on retrouve des animaux morts (non pas de soif, ce qui arrive aussi souvent) mais totalement mutilés et de manière "professionnelle" si on peut dire, car de nombreux charognards terminent souvent les carcasses, mais les estancieros ont l’habitude de distinguer le passage des vautours et les marques de découpes pro. En tout cas, il y a à chaque fois une enquête, la police, puis les services vétérinaires de la SENASA se déplacent. Mais la conclusion n’est jamais bien définie. En tout cas, de vouloir relier la découverte des cadavres avec des lumières survolant la région est encore un autre pas à franchir. Pour l instant je ne le franchis pas, on peut à la fois considérer les deux questions sans pour autant vouloir les relier entre elles.

Boule lumieuse dans la province de la Pampa en novembre 2005. Photo prise par Carlos Dossio

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Ovni : Cas à Neuquen en mai 2006

- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006

- Ovni : 14 cas de 2005 et 2006 dans la Pampa et San Luis

- Ovni : Mon voyage à San Luis en novembre 2006

- Ovni : Les 170 cas de l'année 2006 en Argentine.

Partager cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS