8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 15:30
Mise à jour : 05 novembre 2008.

La Cathedrale de San Fernando de CatamarcaProvincia de Catamarca

- Superficie : 102.602 Km2
- Population : 388.416 Hab.(2008).
Climat : Enormement d'amplitude thermique entre le jour et la nuit surtout à l'ouest dans la Puna, il n'est pas rare d'avoir des differences de 30ºC dans une même journée. Dans la ville de Catamarca, 30ºC-35ºC en été, 10ºC en hiver.
- Pluviométrie : Il pleut en été, presque jamais en hiver. Plutôt aride, à l'est les plaines recevant 200 à 600 mm d'eau par an. A l'Ouest la Puna désertique recevant moins de 200mm, et même dans le departamento de Antofagasta de la Sierra nous sommes proche de 0 mm.  - - - Relief : Très montagneux, seule la partie Est possède des plaines entre 200 et 500m d'altitude, le reste de la province est constitué de chaînes montagneuse comme la sierra de Ambato dans le centre culminant à plus de 4.000m. Toute la partie Ouest est occupée par les Andes et la Puna, le Monte Pissis est le plus haut avec ses 6.882 m.
- Départements : Au total de 15 : La Paz, Ancasti, El Alto, Santa Rosa, Paclín, Fray Mamerto Esquiu, Capital, Valle Viejo, Capayán, Ambato, Pomán, Andalgalá, Santa Maria, Belén, Tinogasta, Antofogasta de la sierra.


Photo : La Cathédrale de San Fernando de Catamarca

 Drapeau de la province de CatamarcaCatamarcaCatamarca en Argentine 

Pastos de altura en El PortezueloGénéralités :

Catamarca est la terre des volcans, la plupart de ceux ci dépassent les 6.000 m, c'est pour cela qu'on appelle cette région, celle de "los seismiles" (les six milles). Les deux volcans les plus hauts du monde y sont aussi : El Ojos del Salado (6.879m), et El Pissis (6.882m). En comparaison le Kilimanjaro n'atteint "que" 5.895m d'altitude. Sachez aussi que dans la province de Catamarca se trouve la la plus grande "Caldera" de tout le continent américain, la laguna Diamante au pied de El Galan à 5.912m d'altitude à 40 km à l'Est de Antofogasta de la Sierra. La "Caldera" étant une dépression formée par un effondrement d'une cavité magmatique. En général cette cavité se remplit ensuite d'eau et forme un lac.
La province de Catamarca est divisée en deux zones de même superficie bien distincte, à l’Est, les plaines et les sierras ne dépassant pas les 1.000 m. d'altitude regroupant 88% de la population et toute son activité économique, à l'ouest La Puna Andine, les salinas, volcans et désert où survivent 50.000 habitants dans trois centres urbains Antofagasta, Timogasta et Belén.
Lorsque les premiers espagnols passèrent dans la région au milieu du XVIème siècle, ils durent essuyer des incessantes attaques d'indiens. Les premiers villages installés (où plutôt places fortes) ne résistèrent jamais très longtemps, les espagnols devant se retirer à chaque fois. L'unique village à résister fut Santiago del Estero (aujourd'hui capitale de la province du même nom) fondée en 1553. Le premier village aujourd'hui placé dans l'actuelle province de Catamarca est "Londres de la Nueva Inglaterra" fondée en 1558, aujourd'hui nommé Londres habité par 2.100 habitants dans le département de Belén. Ces postes avancés avaient la finalité de protéger la route entre les "2 Santiago" celle de l'Estero et celle de la capitainerie du Chili. Dans la Vallée, à l'Est, il faut attendre 1683 pour voir la création de la ville de Catamarca del Valle. Apres les guerres d'indépendance de 1810, Catamarca connaît toute une période de troubles, de rébellions et de guerres qui l'amènera même à faire sécession en 1821 du reste de la République de Tucuman (pas encore attachée aux Provinces Unis du Rio de la Plata). C'est une dernière bataille perdue des catamarquais contre les forces fédéralistes en 1841 dans les rues du centre de la ville de Catamarca, qui sonne la fin définitive de la période autonome de Catamarca pour la voir passer sous le contrôle de Buenos Aires.
Quand on la compare aux autres provinces, Catamarca n' a jamais connu un boom d'installation de colons européens au XIXème ou au XXème siècle, la progression de la population s'est faites certes rapidement au fils des années, mais d'une manière régulière. 25.000 hab. à la fin de la colonie espagnole, 100.000 hab. en 1900, 200.000 hab. en 1980. Si explosion démographique il y a, c'est celle qui existe aujourd'hui puisque la population a presque doublé entre 1980 et 2008.

Ruines de El Shincal proche de BelénPoints d'intérêt :

Catamarca c'est le paradis pour l'aventure sportive, mais attention il faut avoir le niveau, on ne se balade pas à 6.000 m comme si on escaladait le Mont Blanc, et on n'y part pas en trekking comme en forêt de Fontainebleau. Chaque année, des andinistes (presque toujours européens) et des aventuriers en mal de grands espaces s'y perdent ! C'est grand, on perd ses repères et dans l'extrême ouest, il y a un patelin tous les 100 km. (Et encore !), alors bien sur en cas de problème ça devient vite une tragédie. Début novembre 2008, un polonais avec une équipe d'andinistes de son pays a entrepris l'ascension du Ojos del salado, il a quitté le groupe, on le cherche encore ! En 2002, un allemand a disparu sur le Pissis; en 2003, ce fut le tour d'un anglais sur le même volcan. Coup de bol en 2006, un couple d'argentin se baladait au bas du Ojos salados, ils se sont perdus mais ont retrouvé leur chemin après 6 jours.
L'intérêt réside dans les paysages, c'est certain, donc même sans prendre de risque, en voiture il est possible de faire de très beaux circuits sur route goudronnée dans la partie ouest de la province. A partir de la frontière chilienne la RN60 (coté Chili c'est la R31 venant de Chañaral). A voir sur cette RN60, les villages de Fiambalá, Tinogasta. Londres et Belén sur la mythique RN40. Andalgala sur la RN46, Antofagasta de la Sierra sur la RN43. Des villages originaux, dans un paysage de folie. Pour les musées et un petit retour à la civilisation après des jours de désert, la ville de Catamarca ne manque pas de charme. Autre curiosité, une bande nord sud assez étroite occupée par une foret épaisse et humide, las Yungas (jungle), vous la trouvez dans l'extrême nord des départements de Ambato et Andalga, prenez la RP1 au nord d ela ville de Catamarca, vous passez à la Puerta puis tout droit vers le nord sur du goudron en direction de Andalgalà dans 60 km. de jungle !
Autre cerise sur le gâteau, l'archéologie ! Art rupestre, restes de villages indigènes, grottes et autres sites archéologiques totalement inconnu du grand public, vous les trouvez dans deux zones. La première entre les villages de Belén et de Hualfín à 30 km. au nord (Assez facile d'accès). La deuxième zone se trouve autour de Antofagasta de la Sierra (La Alumbrera, Les ruines del Coypar).

Photo :
Ruines de El Shincal proche de Belén.


 

Vidéo : Extrait de l'emission "Geo track". Traversée en 7 jours dans la zone de Antofalla dans le departement de Antofagasta de la Sierra, octobre 2007. 9 mn 29s.

Antofagasta dans la province de CatamarcaLes cartes :

- Carte administrative de la province de Catamarca. (309 k).
-
Carte routière de la province de Catamarca
 
(501 k).
-
Carte géologique de la province de Catamarca (401 k)

- Carte touristique de la Péninsule de Valdes. (54 k).
-
Plan général de San Fernando de Catamarca (29 k).
-
Plan détaillé de San Fernando de Catamarca
 (235 k).

Photo : Village de Antofagasta de la Sierra (700 habitants).

  Emplacement de la province de Catamarca

 

Belén dans la province de CatamarcaLes conseils du Petit Hergé :


Toujours très difficile de donner des conseils en matière de durée de séjour, tout dépend en fait des centres d'intérêt des voyageurs. Je me base donc uniquement sur mes voyages personnels dans cette province et des goûts personnels comme si ceux-là pouvaient être aussi les votre ! ;-) Catamarca étant aussi souvent le passage obligé entre la visite des parcs des provinces de San Juan et de La Rioja et la découverte de la région de Salta, certains y passent sans s'arrêter, ah quel dommage ! En étant même de très mauvaise foi, je pourrais dire que la visite de Catamarca valant amplement les paysages de Salta, en restant sur Catamarca vous économisez de la route sans avoir à devoir monter plus au nord ! J'avoue...je suis de très mauvaise foi !

Catamarca fait partie du Nord Ouest Argentin (N.O.A.), donc arrêtez de croire que Salta est "Tout": A force de mettre sous l'étiquette "Salta" tout le NOA (je parle de vous lecteurs, mais surtout des agences de voyage), vous finissez même par inclure les localités jujeñas de Humahuaca, Tilcara, Purmamarca sous la dénomination "Salta". Donc je le répète le NOA c'est Jujuy, Salta, Tucuman, ET Catamarca (certains y ajoutent Santiago del Estero et parfois La Rioja). Il est certains aussi que si une agence veut vous "faire faire" le NOA en 10 jours, elle aura tendance à faire impasse sur Tucuman et Catamarca uniquement pour faire facile et rentable et vous balader uniquement entre Salta et Cafayate, plus le coup du train des nuages et un saut de puce sur Humahuaca. Voilà...je me calme !
Si vous me lisez c'est que certainement vous voulez "autre chose" que ce que l'on vous propose ailleurs, alors :
- Boucle NOA : Les 4 provinces : Tucuman, Catamarca, Salta et Jujuy au moins 3 semaines.
- Si vous disposez de plus de temps (4 ou même 5 semaines), les 4 mêmes provinces avec les deux régions chiliennes de Atacama et de Antofagasta. (Ne pas confondre Antofagasta de la Sierra dans Catamaraca, et l'Antofagasta au Chili)
- Si vous ne disposez que deux semaines sur place, il faut faire des choix ! Soit : Salta et Jujuy, ou alors Tucuman, La Rioja, Catamarca. Mais
quel dommage
...

Photo :
Le village de Belén (11.000 habitants).


Le Paso San Francisco entre province argentine de Catamarca et la région chilienne de AtacamaLes liens extérieurs :

- Site du secretariat au tourisme de la province de Catamarca.
- Site du gouvernement de la province de Catamarca.
- Site de CatamarcaGuia. Site Privé mais excellent.
- Site de l'Université National de Catamarca.
- Site de la Municipalité de San Fernando de Catamarca.
- Site Diario C. Quotidien de Catamarca
- Pour écouter Mega Hit's 106.1 Radio Catamarca. 

Photo : Frontière entre Catamarca (Argentine) et Atacama (Chili)

Fiesta del Poncho de CatamarcaA lire dans le Petit Hergé :

- Les Boutiques & Marchés de Rosario.
-
San Antonio de los Cobres. (Salta)
-
Villa El Chocón. (Neuquen)
-
Posadas.(Misiones).

Purmamarca (Jujuy).
-
Le Micro-Centro : Quartier Centro Histórico.
- Généralités sur la province de Entre Rios.
-
La visite de la ville de Cordoba.
-
Généralités sur la Province du Chubut.
-
Généralités sur la Province de Entre Rios.

Photo : 33ème fiesta du poncho de Catamarca en 2008.



Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 02 - Tourisme
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

23 octobre 2017

L'Euro est à

↓ 20,40 ARS

L'USD est à

↓ 17,10 ARS