24 mars 2006 5 24 /03 /mars /2006 03:00

Mise à jour : 30 août 2006

Ne croyez pas que pour voir un ovni, il faut se perdre sur une route déserte au fin fond du désert argentin. Voici les faits qu’une quarantaine de passager et les deux conducteurs d’un bus de la société Andesmar ont reporté en décembre 2005. Les faits ont eu lieu aussi sur la RN20 tout comme je l’ai vécu 3 mois plus tard en mars 2006.

Le journal El Liberal (quotidien de la ville de Santiago del Estero) a été un des premiers à sortir l’information. Voici l’article original de ce journal daté du 03 janvier 2006 en espagnol. Une traduction en français suit l’article.

Una loretana fotografió lo que cree fue un ovni


Testimonio. Las fotos tomadas por Miryan con su teléfono celular, en cuyo respaldo concuerdan en forma consecutivas los horarios en que fueron tomadas.

Loreto, Loreto(c). Miryan Coronel es una de las tantos loretanos que regresan al pago para pasar las fiestas en familia, ella vive en Chubut desde hace 20 años y, el pasado 29 de diciembre emprendió su viaje anual, sin saber que diecinueve horas después de su partida, junto a sus compañeros de viajes avistarían el despegue de lo que ella definió como un objeto volador no identificado.
Según su protagonista el suceso se produjo sobre la ruta que une las provincias de Córdoba y San Luis en cercanías del cerro Uritorco, en plena serranía cordobesa, el mencionado lugar es un conocido escenario de numerosos sucesos

Pasajeros. Miryan Coronel junto a sus hijos Santiago y Ángel, en la casa de sus familiares en Loreto.
relacionados con la aparición de misteriosas luces asociadas a naves extraterrestres.
“A las dos de la mañana ascendimos al colectivo de la empresa Andesmar, junto a mis hijos Santiago(8) y Ángel(14), ocupamos los butacas 40, 41, 42, después de viajar casi veinte horas, por las ventanillas del colectivo se comenzaban a apreciar las primeras estrellas. Eran las 21.45”, indicó Miryan para luego agregar: “De pronto el colectivo se detuvo y al mirar por el pasillo vi una inmensa luz en medio la ruta”.
“Inmediatamente me despegué del asiento y vi que mis hijos dormían al igual que muchos pasajeros, me dirigí hacia la parte delantera del micro y vi la luz con forma cónica en medio de la ruta y me bajé del colectivo junto a los choferes y a una pasajera salteña que portaba una cámara de vídeo. En ningún momento tuve miedo, al contrario me invadió una sensación de paz y curiosidad, a tal punto que comencé a tomar fotografías con la cámara digital de mi teléfono y cuando intenté acercarme un poco más uno de los choferes me detuvo”, contó.
Continuando con su relato Miryan sostuvo: “De pronto el objeto que se encontraba envuelto en una luz de color blanca azulada comenzó a girar como un trompo y a elevarse en forma vertical dejando iluminado el paisaje como si fuera de día. A medida que el trompo gigante ascendía despedía luces de todos colores en tonalidades fosforescentes intensas, de pronto desapareció en un punto brillante, inmediatamente comencé a percibir un olor a metal recalentado, que se mezclaba con un aroma muy particular parecido al azufre”.
Según lo indicó Miryan el suceso duró unos pocos minutos y no se escuchó ningún ruido, al volver al colectivo comentaron con los pasajeros que compartieron la experiencia y los choferes, quienes aseguraron que siempre en el sector vieron luces extrañas, pero nada comparable a lo que vivieron la noche del 29 de diciembre del 2005.
“Luego de la charla retorné a mi asiento y me sumí en sueño profundo y dormí hasta la terminal de Loreto, donde tuvieron que despertarme para que descendiera del colectivo”, indicó al finalizar la pasajera de este viaje tan particular.

Photo prise par Myrian Coronel le 29 décembre 2005 sur la RN20Traduction en français :

Miryan Coronel est une des nombreuses habitantes de Loreto qui retourne pour passer les fêtes en famille, elle vit dans le Chubut depuis 20 ans et le 29 décembre dernier (2005) entreprend son voyage annuel sans savoir que 19 heures après son départ avec tous ses compagnons de voyage, elle verrait le décollage d’un ovni.
D’après les témoins, le fait s’est produit sur la Route (RN20) qui unit les provinces de Cordoba et de San Luis à la sortie de la Sierra de Cordoba.

“A 2h du matin, nous montons dans le bus de la société Andesmar avec mes fils Santiago (8 ans) et Ángel (14 ans), nous occupons les sièges 40, 41, 42, après avoir voyagé près de 20h, par les fenêtres du bus, nous pouvons commencer à voir les étoiles. Il était 21h45 lorsque d’un coup le bus s’arrête et en me penchant dans le couloir, j ai vu une immense lumière en plein milieu de la route.

“Immédiatement je me suis levée de mon siège et j ai vu que mes fils dormaient comme de nombreux passagers, je me suis dirigée à la partie avant du bus et vu la lumière en forme conique au beau milieu de la route, le chauffeur a ouvert la porte et est descendu avec moi  ainsi qu’une autre passagère de Salta qui avait une camera vidéo. A aucun moment j ai eu peur, au contraire j ai été envahie d’une sensation de paix et de curiosité à tel point que j’ai commencé a prendre des photos avec mon téléphone et quand j’ai voulu m’en approcher un peu plus près, c’est le chauffeur qui m’en en a empêché.

 

 

Miryan Coronel avec ses fils Santiago et Ángel, dans sa maison de Loreto.

D’un coup l’objet qui était enveloppé d’une lumière blanche bleutée a commencé à tourner sur lui même comme une tornade et à s’élever de manière verticale illuminant le paysage comme en plein jour.
A mesure que l’objet s’élevait, il diffusait des lumières de toutes les couleurs dans des tons “phosphorescents intenses” (sic), et puis a disparu en un point brillant, c’est alors que j’ai pu sentir une odeur de métal brûlé, qui se mélangeant avec un arôme très particulier ressemblant à du souffre.”

D’après ce qu’indique Miryan, l’observation a duré quelques minutes seulement et n‘a entendu aucun bruit, de retour dans le bus, les voyageurs qui avaient aussi partagé cette expérience commencèrent à commenter les faits, et les chauffeurs leur confirmèrent que dans le secteur ils voyaient souvent des lumières bizarres mais rien de comparable à ce qu ils venaient de voir.

Traduction : Le Petit Hergé

Commentaires : Depuis j'ai appris en effet que ceux qui ont l'habitude de conduire sur les routes la nuit, essentiellement les conducteurs de bus et les camionneurs connaissent très bien les zones où on voit très souvent les boules ou des phénomènes lumineux. Dans certains secteurs considérés comme "chauds", les chauffeurs refusent même de s'y arrêter la nuit. Pour ce qui est de ce cas du 29 décembre 2007, le bus du freiner précipitamment car l'ovni était en fait posé en plein milieu de la route, et sans ce coup de frein brusque du chauffeur, on aurait pu peut être avoir un choc.

Boule lumieuse dans la province de la Pampa en novembre 2005. Photo prise par Carlos Dossio

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Ovni : Cas à Santiago del Estero en juin 2005

- Ovni : Cas de bétail mutilé et boules de lumière en juin 2002

- Ovni : Cas à Neuquen en mai 2006

- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006

- Ovni : 14 cas de 2005 et 2006 dans la Pampa et San Luis

Partager cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

23 octobre 2017

L'Euro est à

↓ 20,40 ARS

L'USD est à

↓ 17,10 ARS