14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 23:31

Mise à jour : 14 juillet 2008

Les tontons flingueurs contre la Castafiore

 

Ca va atomiser demain !

Ce soir, ça me démange, alors un dernier petit billet avant de me coucher car demain la journée va être rude.

Nous voilà, pour ce mardi 15 juillet, avec deux manifestations sur le dos.

Une Plaza de Congreso avec des "casquettes" grassement payées d’un minable billet de 20 pesos pour aller déambuler et jouer du tambour au frais de la princesse Kastafiore.

L’autre proche de la Rural, en face de l’entrée du zoo, mis en place par les 4 tontons des entités syndicales pour exciter les ruralistas à faire du dégât, histoire de monter des agaceries au gouvernement de la branquignollerie.

 

C’est à celui qui pourra faire le plus gros troupeau, qui aura gagné. Les Sénateurs regarderont avec délectation le carnaval de préparation des « envolées lyriques » de circonstance avant de voter à leur tour la rétention pour la fin de la semaine.

C’est que demain on met le paquet, on ne lésine pas sur les moyens, on fourgue du haut de gamme dans la cavalerie et les confettis, ça va valser sur de la phrase bien balancée du haut des podiums.

 

Un Rosas de 20 pesosLa semaine dernière dès que De Angeli et les syndicalistes du soja transgéniques ont décidé de faire dans la grosse artillerie, histoire de remettre le couvert à la mode de « Rosario du 25 mai dernier » dans le bois de Palermo, le père Nestor, le Rastapopulos de la politique argentine a décidé de donner un coup de main à sa bourgeoise en montant une « sandwich-party » (Un Rosas de 20 pesos et un sandwich) devant le Congreso pour régaler ses pauvres.

 

Les médias son contents, les camionnettes sont astiquées, les carmeras prêtes à filmer le premier dérapage musclé, les micros ouverts à toute première connerie sortie de mise de la Castafiore pendant son « one woman show ».


La perte de neurones dans les tournants

Moi et toi contre le monde entierIl faut dire que cette semaine passée, elle n’en ratte jamais une, à chaque jour son inauguration de chrysanthème, et à chaque jour sa bourde de sortie. En fait, elle ne peut pas se retenir, c'est plus fort qu'elle, dès qu'elle a un micro en main et un auditoire de convertis en face d'elle, il faut qu'elle se lache dans la méchanceté. La névrose du "on m'en veut, on me haie, on me deteste, on veut ma peau" porte un nom en psychiatrie, tout le monde le sait, personne ne le dit, ni les médias, ni l'oposition, pourtant il faut se rendre à l'évidence, cela fait maintenant 4 mois que le pays est aux mains d'une "qui a des ratés dans le grenier", qui halucine du ciboulot et qui depotte dans les montées de route. Ca fait du vilain aux changement de vitesse et sa perd de l'huile et du neurone dans les tournants.

 

Son mari, le Nestor pingouinesque est à la même hauteur, il faut dire que depuis sa traversée de place de Mayo en pleine nuit pour « défendre la démocratie » le mois dernier, il n’a plus peur du ridicule. Alors comme on dit que le ridicule ne tue pas, on peut dire que le Nestor Kirchner est bien vivant !

Tenez, pas plus tard qu’hier dimanche, on apprend que le Nestor a encore affirmé que le 16 juin dernier il y avait eu une tentative de coup d’Etat ! Pourquoi pas ? Il affirme aussi que c’est le campo avec des activistes de droite qui avaient tout préparé… Ce qui implique que le couple Kirchner est de gauche ? hahahaha, oui pourquoi pas, les Ceausescu aussi étaient de gauche, non ?



Demain, c'est la Fête du délire !
 

On monte le podium des ruralistas à Palermo
Photo : Montage aujourd'hui du podium des ruralistas à Palermo.

Mais on s’en fou ! Car demain c’est la fête ! Deux semaines de débat à l’assemblée nationale pour avoir un vote en faveur de la rétention à 4 voix près, puis deux semaines de débats au sénat pour apprendre ce week-end que sur les 72 sénateurs, il y en a 35 en faveur des rétentions, 30 contre et 7 qui sont indécis (traduisez, qui veulent voter contre, mais qui ont la trouille de représailles du couple diabolique), alors bien sur c’est tendu, et il ne faudrait peut être qu’une bonne grosse manif pour faire pencher les 7 derniers indécis !

 

Demain on régale, et on rase gratis. Cristina va monter sur son podium et parler à ses pauvres de rétention et de distribution de la richesse comme si l’un n’allait pas s’en l’autre.
Quelques folles de la Plaza de Mayo roulant pour K seront aussi avec elle, comme ça elle ne se sentira pas seule !

Le prochain article sur le sujet :

- 16 juillet 2008 : Deux manifs, deux mondes distincts.


Les 5 derniers articles du Petit Hergé sur le sujet :

- 08 juillet 2008 : Le Quebracho en délire
- 07 juillet 2008 : 14 juillet VIP à Buenos Aires
- 06 juillet 2008 : Analyse du vote du 05 juillet 2008
- 05 juillet 2008 : Le vote après le débat marathonien
- 04 juillet 2008 : Des nuages sur le parlement.
- 02 juillet 2008 : On marche sur des oeufs


En attendant :

Plaza Congreso ce matin 14 juillet 2008
Photo : Plaza Congreso ce matin 14 juillet avec toutes les carpas en faveur de Kirchner.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

Paddy 15/07/2008 11:01

Hola Hergé !Bon, je suis un peu décroché du sujet (et surtout d'internet) depuis plus d'un mois, et ça ne va pas s'améliorer tout de suite, mais je profite de la fenêtre qui vient de s'ouvrir devant mes yeux pour envoyer un clin d'oeil à l'humour "Tontons flingueurs", que j'apprécie d'autant plus que c'est un de mes films cultes. A ce que je vois, ça vire au guignol, ce qui était un peu prévisible étant donné le grand sens politique et de l'intérêt public des forces en présence. Je ne sais pas si ça pourra consoler les Argentins de savoir qu'en France aussi, il y a de quoi rire jaune quand on observe le match majorité sarkozyste-opposition socialiste. Question guignol, on va bientôt pouvoir monter un festival international. Bonne continuation à toi. Cette semaine, avec quelques amis aficionados, on boira un coup de blanc de Cafayate à la santé de ton excellent blog !

Le Petit Hergé 15/07/2008 15:09



Bonjour Paddy, étonné par ton silence depuis plusieurs semaines, j’en avais déduit que tu devais être en balade
quelque part à travers le monde ! Tu n’as pas raté grand-chose depuis 1 mois, si ce n’est d’avoir déménagé le conflit du bord des routes à l’hémicycle du parlement et du sénat, histoire de
pousser la classe politique à s’exprimer sur le sujet et de choisir son camp.



Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

26 juin 2017

L'Euro est à

↑ 18,25 ARS

L'USD est à

► 15,95 ARS