10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 17:41
Mise à jour : 24 aout 2010
 

nullMuseo Nacional de Arte Decorativo. Residencia Errázuriz Alvear (Capital Federal).

Le musée national des arts décoratif a été créé en 1937. Cet hôtel particulier était la résidence de la famille de Josefina de Alvear épouse de Matías Errázuriz Ortúzar. Ces deux familles originaires d’Espagne étaient arrivées en Amérique au XVIIIème siècle. Les Errázuriz se sont installés au Chili et ont donné au pays de nombreux hommes politiques, universitaires et commerçants. Les Alvear étaient quant à eux installés en Argentine et de nombreux membres de cette famille se sont fait connaître pendant les luttes d’indépendance au XIXème siècle, et dans la politique. La famille exerça une grande influence sur la ville de Buenos Aires tout comme au niveau national puisque Marcelo T. Alvear, sûrement un des plus connu de cette famille, fut président de l’Argentine entre 1922 et 1928.

Photo : Façade de l'hôtel particulier sur l'Avenida Libertador.


Matíaz Errázuri Ortúzar : 

Matías Errázuriz Ortúzar était un diplomate chilien et se marie à la Cathédrale de Buenos Aires en 1897 avec Josefina de Alvear. Ils vivent les premières années dans le quartier de Monserrat dans la rue de Chacabuco. Puis en 1906, déménagent pour s’installer à Paris puisque Matías est désigné ambassadeur du Chili en France. Ils y resteront jusqu’en 1916.

Le couple est intéressé par l’art et les antiquités, et pendant les 11 ans de leur villégiature en France, voyage beaucoup et entreprennent de collectionner des objets européens mais aussi orientaux. Ils contactent aussi de nombreux architectes, artistes et décorateurs français pour édifier à Buenos Aires leur future maison pour leur retour en Argentine.


Inauguration du Palais Errázuriz Alvear

Le terrain situé sur l’avenida Libertador est acheté en 1911, et entre la fin de cette année et 1917, l’hôtel particulier d’une architecture totalement parisienne voit le jour, pendant que les caisses remplis d’objets débarquent d’Europe dans le port de Buenos Aires.

Le 18 septembre 1918, la maison est inaugurée dans une fête fastueuse. Pendant toute la décade des années 20, cet hôtel particulier sera le centre d’une intense vie sociale et artistique.

Josefina décède en 1935, Matías et ses enfants offrent à l’état argentin la possibilité d’acquérir leur maison avec leur collection avec la condition de créer un musée et de ne pas disséminer les objets. Le musée sera créé en 1937.


L'architecte français René Sergent :

L’hôtel particulier est dessiné par l’architecte français René Sergent (1865-1927) à partir de 1911. Façade type neo-classique du XVIIIème siècle. Cet architecte était réputé à Paris pour ses projets d’architecture de résidences privées. Il  avait fait ses classes dans l’atelier de l’architecte Paul Ernest Sanson. Son œuvre la plus célèbre à Paris est sans aucun doute le Musée des arts décoratifs (Musée Camondo près du parc Monceau). Cet architecte n’a jamais mis les pieds à Buenos Aires, il confia la réalisation à deux autres confrères argentins : Eduardo M. Lanús et Pablo Hary. Pratiquement tous les matériaux (en dehors du gros œuvre) viennent d’Europe. (Tous les revêtements, boiseries, miroirs, lustres, marbres, ébénisteries, moulures, stucs et autres ornements). Le bâtiment comporte un  sous sol, un rez-de-chaussée, un étage principal, et un second étage sous comble pour héberger les services et les cuisines. Regardez le tympan supporté par les 4 colonnes de la façade donnant sur l’Avenida Libertador, il s’agit d’une réplique de celle du ministère de la marine de la Place de la Concorde à Paris.


Décoration intérieure :

A l’intérieur, toute est de style français, vestibule, escalier d’entrée, les salons de réception, bureau, salle à manger. A l’exception du grand salon du rez-de-chaussée inspiré par le style Tudor anglais du XVIème siècle. Pour la petite histoire, le dessin de la cheminée de ce grand hall avait été confié à Paris à Rodin, mais en pleine première guerre mondiale il ne pu la commande. Tout le mobilier et la décoration des pièces sont de style Louis XV, Louis XVI et Empire, à l’exception d’une chambre du premier étage en pur style Art Déco dessiné par le catalan José María Sert


Le conseil du Petit Hergé :

La visite de cet hôtel particulier permet en plus de se projeter dans le « bon goût » porteño francophile du début du XXème siècle, de découvrir des peintures, des sculptures et des pièces de porcelaines européennes et chinoises qui sont uniques en Argentine. Une très bonne adresse pour admirer le « Paris de Buenos Aires ». A ne pas rater !



La résidence Errázuriz Alvear en 1918, juste pour son inauguration.
Au premier plan l'Avenida Libertador.

Liens externes :

Nom Officiel : Museo Nacional de Arte Decorativo (donc dépend directement du Secretariat National de la Culture).

Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 14h à 19h. Le mardi l'entrée est libre et le musée ferme à 22h. Les autres jours : 5 ARS l'entrée (Août 2010).

Adresse : Avenida libertador 1902.

- Site web du MNAD Museo Nacional de Arte Decorativo. 



Même façade actuelle. Des arbres ont été plantés sur le trottoirs depuis.

D'autres articles du Petit Hergé :

 

- Un nouveau ministère du tourisme en Argentine(Août 2010).

- Grand Magasin Harrod's de Buenos Aires (Avril 2010).

- Le système de santé en Argentine (Septembre 2009).

- Jardin japonais de Buenos Aires (Septembre 2009).

- Jardin botanique de Buenos Aires (Août 2009).

- Le zoo de Buenos Aires (Août 2009).

- Le Cabildo de Buenos Aires (Mai 2009).

- Ville de Lujan (prov de Bsas) (Avril 2009).

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 02 - Tourisme
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS