7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 19:40

Mise à jour : 08 mai 2020. #Buenos Aires

Faculté de droit de Buenos Aires

(Facultad de derecho)

1942-1949 

La faculté de droit est installée dans le quartier de Recoleta. Bien que le quartier le soit, l’endroit n’est pas des plus prisés des touristes mais plutôt des étudiants.

Maintenant, si vous êtes un passionné d’architecture et surtout du style dit "monumentaliste" ce bâtiment est fait pour vous ! Une visite s’impose donc ! Un article sur ce que fut autrefois la faculté de droit et surtout ce qu’elle est aujourd’hui !

Photo : la faculté de droit longeant la avenida Alcorta. Au fond, le centre de Buenos Aires. 

   

Photos : A gauche, la fac dans les années 80, au centre photo aérienne faisant apparaître la grande salle, à droite la façade extrêmement austère de la faculté. 

Les deux premiers sièges de la faculté de droit de l’Université de Buenos Aires :

La faculté de droit a été fondée en 1821, et les étudiants s’installent dans des bâtiments provisoires du Colegio Central (ancienne université des Jésuites) et le Couvent San Francisco. Il faut attendre 1877, pour la Faculté de droit ait enfin son premier véritable bâtiment sur la calle Moreno au numéro 350. Devenu rapidement trop petit, en 1897 on demande à l’architecte italien Roland le Vacher de dessiner un nouveau bâtiment au bout de l’avenida de Mayo près de Congreso, mais l’ouverture en 1909 de la Plaza Congreso empêchera toute réalisation. Le Vacher gardera son projet dans ses cartons, et la même année on demandera à l’architecte Uruguayen Arturo Prins d’en dessiner une autre pour la placer sur l’Avenida Las Heras. Celle-ci aura presque la chance d’aboutir bien que le chantier s’arrête en 1919 faute de fonds et en 1922 on inaugure quand même les 3 premiers niveaux terminés. Ce bâtiment qu’on peut toujours admirer sur la avenida Las Heras aujourd’hui est occupé par la faculté d’ingénieur, et un siècle plus tard, n’est toujours pas terminé ! Un petit article sur ce bâtiment de la Avenida Las Heras a déjà été publié sur le site

Photo : Le premier bâtiment de la faculté de droit et de sciences sociales situé sur Moreno 350. 

Photo : Second siège de la faculté de droit sur Avenida Las Heras jamais achevé. Aujourd'hui faculté d'ingénierie

Le troisième bâtiment sera le bon !

Voilà l’exemple peut être parfait (mais pas le seul) de ce qu’était alors l’architecture « monumentaliste ». Le concours d'avant-projet est  lancé en 1939. Ceux sont les architectes Ochoa, Vinent et Chiappori qui l’emportent ! En 1941, les bassins de décantation de « Obras Sanitarias de la Nación qui occupe le terrain sont en partie démolis et le 9 mars 1942 le début des travaux est ordonné, selon un ouvrage publié par Marta María Huertas dans le journal de la Faculté des Sciences. Ce style néoclassique aux influences de temples gréco-romains reflète l’influence de l’époque qu’elle vienne d’Allemagne comme la Chancellerie du Reich (1939), de Rome avec son palais de la civilisation italienne (1939), ou même de Paris par le palais de Chaillot (1935-1937). Sobre à l’extrême, pour ne pas dire proposant un aspect d’une froideur troublante, des lignes verticales sur une façade qui a l’air de ne plus en finir. Une manière d’exprimer le pouvoir.

Dans l’esprit "fasciste" de l’époque, "Un esprit sain dans un corps sain", il fallait à la fois profiter d’un enseignement de tout premier ordre et donc disposer d’infrastructures modernes, de salles lumineuses, d’une bibliothèque, d’espaces énormes, aérés et démesurés comme les galeries, les escaliers... mais il fallait aussi développer le corps, ce qui explique la salle de boxe, salle d'arme, la piscine ...

Ce bâtiment a été construit pendant une période de grande croissance à l'Université de Buenos Aires (UBA), qui pendant la première présidence péroniste comptait environ 14000 étudiants et a également vu naître les facultés d'architecture, d’odontologie et des sciences exactes.

Photo : Lors de sa construction en 1944. 

Choix du terrain : 

Le premier terrain choisi pour cette nouvelle faculté se trouvait à 250 m au sud de sa position actuelle,  juste à côté de ce qui avait été le parc d’attraction dit « Parque Japones » fermé en 1930.  Mais finalement c’est le terrain se trouvant de l’autre côté de la avenida Alcorta  juste derrière le tout nouveau Palais du musée des Beaux-Arts inauguré en 1933.

On décide donc que le nouveau siège de la faculté de droit soit installé dans ce lieu qui était jusque-là occupé par des bassins de décantation de « Obras Sanitarias de la Nación », la compagnie nationale des eaux.  Le choix du terrain ne fut peut-être pas aussi judicieux qu’espéré puisque le terrain comportait de très nombreux bassins de décantations qui compliquaient les fondations, et les soubassements du futur bâtiment. C’est aussi pour cela, que les architectes préférèrent surélever le bâtiment sur une colline artificielle, et combler quelques bassins sans les toucher ou mieux profiter de ces bassins pour installer une piscine dans ce qui devenait les sous-sols du futur siège de la Faculté. Grace à ces nombreux « vides » on put aussi y installer un gymnase, et les salles des machines pour le chauffage et toutes les installations techniques du futur bâtiment. C’est ainsi que le niveau Rez-de-chaussée du projet, fut surélevé de 3 mètres.

Photo : Plan du rez-de-chaussée de la nouvelle faculté de droit. 

Description du bâtiment lors de son ouverture en 1949 :

Le bâtiment ne se contente pas de régler les besoins de l'enseignement, mais aussi d’accueillir les événements académiques, artistiques comme les conférences. Il y a à la fois des lieux de repos mais aussi de loisirs pour les enseignants et les élèves. La finalité de l'université étant de lier le développement corporel à l’enseignement intellectuel et culturel.

L’immeuble est partagé en 5 grands secteurs, Central, partie gauche, partie droite, façade avant et façade arrière, tous connectés par de spacieuses galeries. Un rez-de-chaussée, un étage principal, surmonté de deux autres étages. L’étage principal haut de 7 mètres permet d’y glisser un entresol.

Le rez de chaussée a accès par les portes latérales. Son aile gauche est destinée à « la Escuela de Asistentes Sociales », aux archives, à l’institut de « Enseñanza Práctica » et à ses salles de classes. Dans l’aile droite sont placés, l’Institut de « Extensión Universitaria », l’Athenée et le théâtre universitaire, une poste, une librairie, et un restaurant pour les professeurs. Les salles de classes sont vastes et décorées de manière austère et simple.

A l’arrière du bâtiment sont placés des appartements mis à la disposition des enseignants et du service de sécurité. Dans la partie centrale, le salon de coiffure, la salle d’armes, une salle de boxe, les bains et massages, le service médical et de kinésiologie, vestiaires hommes et femmes. Toujours dans la partie centrale, les escaliers mènent à la piscine de natation et au gymnase.

Photo : Galerie des Pas Perdus de la Faculté. 

Aménagement intérieur :

Le niveau principal en façade est constitué d’un grand portique de quatorze colonnes de style dorique surmontant sur toute sa longueur un majestueux escalier. Tout le revêtement extérieur est exécuté en pierres provenant de Mar del Plata. Sur le côté Nord-Ouest une rampe pour voiture accède par un tunnel en sous-sol à un stationnement de 60 places qui ressort du côté opposé

Le portique en façade permet l’accès au grand hall des pas perdus, avec cinq grandes travées hautes de 14 m couvrant 1200 m2. A partir du grand hall, il est possible d’entrer dans le « Salon de Actos » d’une capacité de 1200 places assises. Le salon est décoré par une peinture de 8m x 12m de l’artiste argentin Antonio González Moreno. Cette peinture représente la cérémonie d’inauguration de la fondation de l’Université de Buenos Aires dans l’atrium de l’église de San Ignacio le 12 août 1821. 

L’estrade est accessible à partir d’un grand vestibule de réception par lequel on peut aussi avoir accès à la Grande Salle (Aula Magna), d’une capacité plus petite, 450 places assises. Ces deux salles peuvent être utilisées séparément suivant l’importance de la cérémonie.

La bibliothèque orientée sud-est loge dans l’aile droite du niveau principal, sa salle de lecture permet grâce à ses grandes proportions d’accueillir 500 lecteurs. Déjà pour 1949, un double vitrage permettait d’isoler la bibliothèque des bruits extérieurs. Il y a aussi quelques salons de lectures privées pour les chercheurs. Les archives peuvent stocker jusqu’à 800.000 livres.

Dans l’aile gauche, donc coté Nord-ouest, toujours au niveau principal, sont distribués les espaces réservés à la direction et aux professeurs. Salon du conseil, salon du recteur, la grande salle des professeurs. Cette dernière, pourvue de grandes fenêtres et décorées des cadres des différents recteurs et doyens de l’Université. Au-dessus de la cheminée est placé le plus grand tableau, représentant le premier recteur, Antonio Sáenz.

A l’arrière du bâtiment, côté Nord Est, sont placées deux grandes salles pour 150 étudiants chacune, un grand patio ouvert les séparent ainsi que la Aula Magna.

Les architectes voulaient que cet étage principal regroupant les salles offrants les cérémonies officiels soit indépendant du fonctionnement du reste de l’Université.

Au premier étage on trouve de très nombreuses salles de classe ainsi que les sièges des différents instituts de droit international, droit politique, constitutionnel et d’administration, de philosophie du droit, de sociologie, droit pénal et criminologie de l’Université, ainsi que les services administratifs.

Au second étage, en plus des salles de classes, on trouve les instituts de droits latino-américains, droits civils, droit commercial, droits du travail, histoire du droit, la revue de la faculté.

Photo : Salon de actos de la Faculté de droit.

L’inauguration :

Il y en eu deux, si on peut dire. La première le 20 avril 1949, les professeurs se réunirent devant le bâtiment de la Avenida Las Heras et accompagnèrent à pied le recteur de l’Université dans un acte symbolique d’abandon de l’ancien édifice pour incorporer le tout nouveau bâtiment de l’avenida Alcorta.  

Le second, plus politique, dont la date fut décidée par Eva Peron, le 21 septembre 1949, en hommage au jour des « étudiants de la patrie ». Son mari, le président Juan Domingo Peron était présent à l’inauguration accompagné par les principaux ministres de son gouvernement, ainsi que les recteurs de l’Université de Paris et de Madrid, accompagnés des fonctionnaires des corps diplomatiques de nombreux pays. Apres les discours du recteur de l’Université, Julio Vicente Otaola et du sous-secrétaire d’état aux Universités, Carlos Ignacio Rivas, ces derniers reçurent symboliquement les clefs de l’édifice. Suivit ensuite un long discours de Juan Domingo Peron qui fut conclu par un chant des chœurs universitaires.  

Ce qu’il faut savoir enfin, c’est que le bâtiment en cette journée de septembre 1949 n’était pas encore achevé, les travaux prirent réellement fin au début des années 60.

Photo : Aula Magna de la faculté.

 

Conseil du Petit Hergé :

Un des plus imposants bâtiments de Buenos Aires dans lequel on peut accéder librement en semaine. Profiter de votre visite du quartier de Recoleta pour y jeter un coup d’œil.  A deux pas du Museo de Bellas Artes. Comme je l’ai dit au début de l’article pour les fanatiques d’architecture et de ce style monumentaliste.

Si vous voulez le visiter, prenez contact avec moi par mon mail : petitherge@hotmail.com

Attention en janvier et février, fermé.

Photo : Oeuvre murale de Benito Quinquela Martin. 

 

A visiter aussi dans le quartier de Recoleta :

      

 

Partager cet article

commentaires

Fred 08/05/2020 16:20

Tient un nouvel article, puis deux !! Salut Hergé ! petit coucou de Fred Simonnet, tu m'avais hébergé en mars 2008 et on avait essayé de voir des xuxu un peu plus tard :-) j'espère que tu vas bien, un bonjour du Sud de la France, La Ciotat. Comme on dit chez toi, te deseo lo mejor.

Le Petit Hergé 27/06/2020 21:23

Comme tu vois j'ai repris du service, et surtout le confinement aidant, je me suis remis à l'écriture ! ;-) 2008..... Huy .... ça fait déjà si longtemps !

Des questions ?

Contactez moi sur :

petitherge@hotmail.com

Recherche Sur Le Site

Cours du Peso Argentin

Euro : 03 juillet 2020.

Cours officiel : 76 ARS

Cours "bleu" : 120 ARS