29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 22:02

Mise à jour : 29 juin 2017.

 

L’Argentine passe au système métrique décimal le 1er janvier 1887, mais avant ?

 

Avant et depuis l’époque coloniale espagnole, l’Argentine suivait les mesures imposée par son ancien tuteur ibérique.

Comme l’Espagne avait dans chacune de ses provinces une unité de mesure différente, il faut attendre une décision du roi Felipe II en juin 1568 pour imposer la vara de Burgos comme la seule « vara castellana ». En 1568, encore très peu d’Espagnols sur le territoire qui allait devenir l’Argentine. Les premières cités déjà construite avant 1568 sont seulement quelques unes (Santiago del Estero, Mendoza, San Juan, Tucuman). Ce qui explique quelques différences dans la trame des premières cités sur des longueurs de « varas » différentes d’une ville à une autre. Cependant comme il faudra des décennies pour harmoniser les différentes varas et imposer définitivement la vara de Burgos, même dans les cités construites au XVIIème siècle et même au début du XVIIIème ont peu avoir des différences. C’est en fait Fernando VI qui en 1746, réussit à unifier totalement le pays et ses colonies en imposant définitivement la vara de Burgos. Une façon aussi d’harmoniser déjà les mesures au niveau de l’Europe (avant l’arrivée du mètre) puisque 7 « pieds » de Burgos = 1 Toise de Paris qui valait = 0,835905 m (ouf !)

Photo : La Plaza de Mayo avec la Cathédrale et le premier Teatro Colon en 1887, année du passage au mètre !

Photo : Plan du centre de Buenos Aires de 1856. L'échelle n'est indiqué qu'en "varas argentinas" mais on indique déjà "una vara igual a 866 milimetros". 

 

Mais utilise t’on vraiment la vara de Burgos dans le Rio de la Plata ?

 

Si la vara de Burgos (0,835 m) est la plus usitée durant la période coloniale espagnole, sachez tout de même qu’il y a de grosses différence entre les provinces et les vices royaumes d’Amérique. Il est donc bien plus usuel d’employer dans le vice royaume du Rio de la Plata (donc avant l’indépendance) une autre vara que l’on dénomme la Vara de Buenos Aires (0,8666 m) ! (Histoire de compliquer encore le plus système au sein même de l’empire coloniale espagnole des Amériques)

A savoir :

La Legua = 40 cuadras = 6.000 varas = 5.196 m

La Cuadra = 150 varas = 129,9 m

La Braza = 2 Varas = 1,733 m

La Vara = 3 pies = 0.866 m

El Pie (surnommée la Tercia) = 12 pulgadas = 0,288 m ou 288 mm

La Pulgada = 12 lineas = 0,024 m ou 24 mm

La linea = 12 puntos = 0,002 m ou 2 mm

El punto = 1,67/10 de mm

Donc même si le Rio de la Plata appartient à l’Espagne, la vara employée ici n’est que rarement celle de Burgos, mais celle de Buenos Aires, ce qui explique donc qu’on dessine plus les trames des nouvelles villes en multiple de 0,866 (ou un tout petit moins, on verra au fil des années) qu’en multiple de 0,835 m !

Video : les anciennes mesures françaises. (2016) 4 mn 02 s.

Début de la préparation de la mise en place du mètre à partir de 1835 : 

 

Apres l’indépendance du pays (1816), le nouveau pays doit essuyer de nombreux conflits internes et la mise en place d’un système unifié de mesure a du mal à se mettre en place, ou imposer la vara de Buenos Aires à l’ensemble de la nouvelle « Confédération Argentine » qui s’étend sur toute la Bolivie, le nord du Chili jusqu'à l’extrême sud du Pérou.

C’est aussi pour cela que dès 1835, le gouvernement de la Confédération Argentine demande à Felipe Senillosa (ingénieur, architecte et cartographe entre autre) d’étudier et de coordonner « las pesas y medidas que se usaban en diversas regiones del país y preparar la adopción del sistema métrico decimal inventado en Francia ».

Une manière aussi de montrer qu’en adoptant un « système neutre français », on pourra plaire à tous sans pour autant froisser les susceptibilités locales. De plus bon nombre d’autres pays suivent le mouvement métrique (En 1830 on en parle déjà dans l’Empire du Brésil, et il y sera adopté en 1862, bien avant l’Argentine).

Photo : Manuel destinés aux collèges et aux commerces pour expliquer le système métrique.

Photo : Publicité dans le journal La Prensa daté du 17 août 1873. Vente de terrains, les distances et les longueurs sont encore données en varas argentinas. On parle de 417 lotissements à vendre situés à 2 lieux de Buenos Aires, les terrains ont entre 20 et 30 varas de large.   

La Vara de Buenos Aires : 

 

Entre temps à Buenos Aires, on emploie la « vara de Buenos Aires ». Il y a de toute petite différence au fil des années (qui ne sont peut être pas perçus par l’œil du consommateur sur le moment) mais qui apportent tout de même des sujets de discorde quand il s’agit de grandes longueurs (terrains, actes notariés, routes, rues, tissus urbains, etc…).

C’est ainsi que la Vara de Buenos Aires mesure  0,849 m en 1740, puis 0,858 m en 1780 ou 0,8677 en 1822 et enfin se stabilise à 0,866 pour ne plus bouger à partir de 1836.

Seule entorse, en 1875 (donc vraiment à la fin de l’utilisation de la vara), la Legua passe de 5.196 m a 5.000 m pour commencer a « métriser » le nouveau système. On l’appellera la « legua nacional »

 

Photo : Plan de 1875 de cadastre de Carmen del Sauce dans la province de Santa Fe. Toutes les mesures sont encore en varas.

 

L'arrivée du mètre à Buenos Aires : 

 

Pour ce qui est de l’arrivée du « mètre », une première loi est adoptée le 10 septembre 1863 (La loi 52) pour imposer le « sistema y medidas métrico-decimal ». En 1865, on commence à faire des tableaux de comparaison des deux systèmes (ancien et nouveau) y compris sur les surfaces.

C’est ainsi qu’une cuadra² = 4 solares = 22.550 varas² = 16.864 m²

La Quinta = 4 cuadras² (Le terme de quinta existe encore aujourd’hui sans pour autant lui donner précisément cette surface) = 67.496 m2

La Chacra = 20 cuadras² = 337.480 m2 (33,7 hectares).

 

Pas facile de se plier aux nouvelles mesures quand on emploie les anciennes depuis des siècles et des dizaines de génération. Les autorités se montrent donc compréhensives et durant toute la seconde partie du XIXème siècle, les deux mesures figureront sur les plans des architectes, sur les relevés topographiques, sur les actes notariaux, en ville comme en campagne.

Jusqu'à 1856, tous les plans de la ville de Buenos Aires sont en varas, puis à partir de cette année et pendant 10 ans, les plans indiquent l’échelle en varas et en mètres.

Le dernier plan que j’ai trouvé de Buenos Aires ou apparaissent encore les varas date de 1866. Ensuite tous les plans à partir de 1870 sont uniquement en mètres.  

Plusieurs lois seront mises en pratique dans les années 1860, 70 et 80 pour arriver peu à peu à faire adopter le système métrique, comme celle de 1865 qui fixe le système métrique comme officiel (mais qui n’abroge pas l’ancienne mesure), celle de 1877 qui stipule que toutes administrations nationale et provinciales devront adopter le 1er janvier 1879 le système métrique comme seule mesure officielle (mais qui permet de placer l’équivalence dans l’ancienne mesure).

 

Photo : La loi de l'éducation du 8 juillet 1884 qui impose la connaissance du système décimal métrique. 

Photo : Plan de Buenos Aires de 1882 qui pour la première fois ne comporte que des légendes en mètres. Les varas ont enfin disparu !

1er janvier 1887, le mètre devient la seule mesure :

 

La loi la plus dure est certainement celle donc du 1er janvier 1887, qui interdit d’utiliser les anciennes mesures. Si celles concernant les longueurs paraissent peu à peu finalement s’imposer, celles des surfaces mais surtout celles des poids et des volumes restent toujours inappliquée. Le monde du commerce et les habitants continuent à parler et à négocier en « Libras » (=0,4594 kg) (c’est la Livre de Buenos Aires qui s’impose dans l’ensemble du pays), et ses multiples la « Arroba » (30 libras), El « Quintal » (35 libras), La « Pesada » (60 libras).

 

Avec le motif de présenter le pays lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1889 (L’Argentine aura un superbe pavillon au pied de la Tour Eiffel), on refait toutes les cartes du pays dès 1880 pour calculer précisément la surface de chaque province (en km2) histoire de ne pas passer en France pour un pays « attardé ».

On peut donc considérer que l’arrivée du mètre en Argentine date de 1863, mais réellement mis en application en 1887. Le temps de laisser passer une génération et en 1900 on peut admettre que tout le monde parle enfin en mètre à Buenos Aires !

Photo : Dans l'ensemble du monde, les pays passent peu à peu au mètre. Cette fois ci caricature dans un journal de Barcelone, lorsque la Catalogne passe au mètre le 31 décembre 1875. La vara (la canne) prend définitivement la porte !  

Articles pouvant aussi vous intéresser :

 

- Buenos Aires en 1750. (Mai 2009).

- La Plaza de Mayo de Buenos Aires. (Mai 2016).

- Les fondations de San Miguel de Tucuman. (Avril 2011).

- La Plaza Lorea de Buenos Aires. (Mai 2012).

- La ville de Posadas à Misiones. (Mai 2016).

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS