11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 17:53

Mise à jour : 04 juin 2017. Catégorie #Buenos Aires

A visiter dans le quartier de San Cristobal :

 

 

Voici le second volet sur le quartier de San Cristobal de Buenos Aires.

Le premier volet :

Le quartier de San Cristobal.

Nous sommes dans un quartier totalement méconnu des touristes, vous n’y trouverez que les porteños du quartier vacants à leurs habitudes.

Il faut se donner la peine de le parcourir pour en découvrir tous les coins les plus secrets et intéressants, car vous ne trouverez presque rien sur les guides européens (ou même rien du tout).

Malgré mes nombreuses années sur Buenos Aires, je n’en ai pas encore fait le tour. Mais voilà déjà quelques lieux et secteurs qui valent une visite !

Plan : Plan du quartier de San Cristobal avec tous les points d'intérêts situés 

1) Le Bar Miramar :

 

Ouvert depuis 1948 à l’emplacement d’une ancienne chapellerie. En 1948, la chapellerie Della Corte fit place à une épicerie-dépôt de boissons détenue par la famille Manuel Ramos, et qui prit le nom de Miramar. Selon l’un des serveurs du restaurant, ce nom viendrait de la station balnéaire argentine du même nom qui était très en vogue dans les années 1950…

Depuis cette époque, le Miramar semble ne pas avoir connu beaucoup de bouleversements, le décor ayant été impeccablement conservé et pour cause le propriétaire actuel, Fernando Ramos, est un descendant direct du fondateur du restaurant. De plus, la municipalité de Buenos Aires considérant le lieu comme faisant partie intégrante du patrimoine de la ville, a demandé récemment à ce que le Miramar ne subisse pas de modifications notables afin que la tradition puisse se perpétrer encore et encore.

Un article a déjà été écrit sur ce bar : Bar Miramar.

Adresse : San Juan, Av. 1999 / Sarandí 1190,

2) Le Bar de Cao :

 

Créé en 1915 dans le quartier, le bar prend le nom de « El Almacen La Armonia ». Il s’agit alors de ce qu’on appelle en Argentine une « Despensa y despacho de bebida » accompagné d’un petit secteur où quelques tables sont dressées pour servir quelques boissons à la clientèle. La facturation se fait bien plus sur les ventes de boites de conserves, de bouteilles et de quelques articles de bazar que sur les boissons à consommer sur place.

En janvier 1919, lors de la « semaine tragique » le bar essuya tout comme le quartier les manifestations, les barricades et les charges de la police contre les ouvriers des ateliers Vasena situés à quelques cuadras de là.

En 1920 un des frères Cao provenant tout juste des Asturies y trouve un emploi comme garçon et saura se rendre indispensable pendant plus de 40 ans, jusqu'à ce qu’il puisse acheter le fond de commerce avec l’aide de ses frères en 1958. Le bar est toujours debout, ayant subi quelques modifications en 2005, il garde tout de même l’esprit des lieux. Il vient juste de fêter son centenaire en 2015 !

Un article a déjà été écrit sur ce bar : Bar de Cao.

Adresse : Avenida Independencia 2400

3) La Heladeria Saverio :

 

C’est une des plus classiques de la capitale, ouvert en 1909 par un italien Francesco Saverio Manzo à une cuadra de là sur avenida San Juan au 2700.

C’était le glacier préféré de Carlos Gardel.

Le glacier existe toujours aujourd’hui mais a déménagé en 1966 à 100 m de son ancien emplacement sur avenida San Juan 2816.

C’est donc un passage obligé dans le quartier.

4) Eglise San Cristobal :

 

La paroisse de San Cristobal existe depuis 1869, mais il n’y avait pas encore d’église et les messes avaient lieu dans une maison puis dans une petite chapelle « La capilla de Ntra. Sra. del Carmen” à l’angle des rues San Juan et Matheu à partir du 1er octobre 1870.

Peu de temps avant en 1861, l’archevêque Escalada reçu du Colonel Don Juan A. Carretón le terrain ou se dresse l’église actuelle. La première pierre fut placée en 1871 et il faut attendre 1884 pour que le temple soit béni. L’ensemble est de style néo gothique.

Adresse : Avenida Jujuy 1241.

5) Le centre islamique :

 

Oui vous avez bien lu, le centre islamique de Buenos Aires dans un bâtiment à l’architecture académique française mêlant une touche art nouveau (donc floréal et contrevenant donc en rien au principe de l’Islam).

Installé donc aussi historiquement dans l’ancien quartier « turc » de Buenos Aires. Tout semble donc logique pour avoir ce centre à San Cristobal.

Le centre islamique a été fondé en 1931, et est le seul centre à avoir autorité pour avoir la représentativité de la communauté musulmane du pays auprès des autorités argentines. Il est aussi le seul centre à émettre les autorisations halal.

Le 15 novembre 1931, un groupe de fidèles musulmans décide de fonder une institution pour organiser la communauté en Argentine. Sa première dénomination fut « Asociación Pan Islamismo”, vers 1940 elle change de nom pour prendre celle de “Asociación Islámica de Previsión Social” jusqu’en 1957 ou elle prend le nom actuel “Centro Islámico de la República Argentina”

A voir : Site web officiel.

Adresse : Avenida San Juan 3053.

6) Bar Carlitos :

 

Très peu d’infos sur ce bar (surement le plus ancien du quartier). Il date de 1907 ou de 1908 d’après certains (le Bar de Cao date lui de 1915). Donc certainement le plus ancien de tout le quartier. Il ne faut pas confondre avec un autre bar « Bar Carlitos » situé sur Diagonal Sur dans le quartier de Montserrat dans le microcentro, et un autre « Lo de Carlitos » sur calle Chile à San Telmo.

On sait donc qu’en 1907 ou 1908, Manuel Garcia ouvre ce bar comme « Almacen y despacho de bebidas », il passe de mains en mains dans la famille avant d’être à nouveau vendu en 1958 aux trois frères  Raúl, Ismael et Eloy Nievas. C’est à cette époque qu’il prend le nom de Bar Carlitos (en mémoire bien sur de Carlos Gardel).

Son actuel propriétaire est Carlos Nievas.

En 2008, ils ont fêté le centenaire des lieux, mais pour des raisons économiques, le bar dut fermer en 2010.

Aujourd’hui il n’ouvre que sporadiquement !

Adresse : Carlos Calvo 2607.

 

7) La Mosquée Al Ahmad :

 

Continuons dans l’Islam, la plus ancienne mosquée de Buenos Aires (qui est pourtant assez récente), elle date de 1979.

C’est aussi la première mosquée du pays qui réunit les éléments architectoniques caractéristiques de la tradition islamique comme le « mihrab » (la niche indiquant la quiblah (orientation vers La Mecque), et le “minbar” (le pupitre pour le “jutba” (sermon) du “jatib” ou “Khâtib” (le prédicateur). La mosquée compte un minaret.

En 1981, le centre islamique intègre « l’Asociación Yabrudense” pour mettre en projet la mosquée. Le chantier démarre au début de l’année 1981 et est inaugurée en septembre 1985.

Adresse : Alberdi 1541.

8) Depósito de Aguas Corrientes, Ingeniero Antonio Paitovi :

 

C’est en fait un énorme réservoir d’eau qui appartient à la société des eaux Aysa et qui a été construit entre 1948 et 1957 par l’ingénieur allemand Claús Bokcher. De l’extérieur, on a du mal à imaginer qu’il s’agit tout simplement d’un château d’eau horizontal déguisé en bâtiment administratif.

On passe à coté en voiture sans se douter qu’il n’y a pas un seul bureau dans ce bâtiment de bureaux ! C’est bluffant !

Adresse : Entre Rios 1441.

9) La "Escuela Carlos Pellegrini" :

 

 

Cette école primaire appartient à la ville de Buenos Aires. Enorme bâtiment occupant à elle seule la moitié de la « manzana ». Immeuble imposant dans un style 1910-1920.

La particularité de cette école vient d’une porte nommée « La Puerta Historiada » qui date de 1933 œuvre du sculpteur argentin Arturo Dresco.

Le bâtiment abrite aussi la "Biblioteca Docente" de la ville de Buenos Aires qui y est installée depuis 1920.

Le bâtiment est en assez mauvais état de conservation.

Adresse : Entre Rios 1349.

10) Le bâtiment historique de télévision de Canal 11 :

 

Canal 11, nommé aussi Telefe date de 1961 et s’installe aussi dans le quartier sur Pavon 2444, puis déménage rapidement leur studio sur Carlos Calvo 1530. A partir des années 90, Telefe s’agrandit en s’installant en banlieue nord à Martinez mais poursuit certaines émissions à partir des anciens studios de Carlos Calvo comme les journaux télévisés.

 

En 2017, le bâtiment (bien modeste vu de l’extérieur) est toujours le siège des émissions d’informations de la chaine comme "Baires directo" le matin, les deux éditions de Telefe noticias et Diario de medianoche, mais on parle de la vente de cet immeuble pour regrouper en banlieue nord tous les plateaux et les services dans un avenir proche.

Photo ci contre : La même façade en 1963 lors du premier chantier d'agrandissement des studios de Télé Once.

 

Adresse : Pavon 2444 et Carlos Calvo 1530.

11) La Plaza Martin Fierro :

 

La place fut créée le 14 juillet 1940 une fois que les ateliers métallurgiques Vasena furent démolis.

La place se trouve aux intersections des calles La Rioja et Cochabamba. La place compte 3 statues principales qui sont "un bronze de l’écrivain José Hernandez", réalisé par l’artiste hispano argentin Francisco Reyes, un bassin rond avec une figure d’une sirène et un monument à Carlos Gardel (un de plus !).

Il faut se souvenir de la « semaine tragique » en janvier 1919, lorsque les 2500 employés des ateliers Vasena se rebellèrent pour un meilleur salaire pour des réduire les journées de travail de 11h à 8h.

La police intervint pour réprimer les grèves qui commençaient à s’étendre à d’autres usines. On a déploré plusieurs centaines de morts.

 

12) Temple et le Cimetière Bouddhiste Honpa-Hongwanji :

 

Autre énorme curiosité pour Buenos Aires, un temple bouddhiste de la communauté japonaise ! En mars de chaque année, une grande cérémonie lors de l’équinoxe d’automne.

En 1965, existait déjà un premier temple sur la calle Pasco qui en 1982 déménagea à l’adresse actuelle.

Adresse : Sarandi 951.

13) Temple de la communauté Jérusalem :

 

Il s’agit de la synagogue du quartier. Elle date de 1938.

Adresse : Calle 24 novembre, 1434.

14) L’Eglise de la Santa Cruz :

 

C’est le siège de la communauté irlandaise de la ville, l’église date de 1894 (le chantier commença en 1881) et fut construite par l’ingénieur anglais E.L. Merry sur le modèle de la Cathédrale Saint Patrick de New York en style néo gothique. Les trois cloches furent fondues aux Etats Unis à Baltimore. L’église vient d’être ravalée (2015) et se présente comme au premier jour !

Pour la petite histoire, à la fin des années 70, c’était le principal lieu de réunion des familles qui recherchaient les «disparus» de la dictature.

Le 08 décembre 1976, les deux bonnes sœurs françaises Léonie Duquet et Alice Domon furent entre autres enlevées en cette église. On ne retrouva jamais le corps d’Alice Domon. Par contre le corps de Leonie Duquet fut retrouvé et repose aujourd’hui en cette église.

 

Adresse : Carlos Calvo 3111 (officiel) mais l’église se trouve à l’angle des rues Estados Unidos et General Urquiza.

15) Le secteur des bazars de gastronomie :

 

 

C’est un secteur qui s’articule autour de la avenida Jujuy (blocs des 1200, 1300, 1400, 1500) donc autour de l’Eglise San Cristobal. Certaines fois surnommée la zone « Gastronomia Jujuy » elle regroupe les principaux magasins de la ville offrant tout ce qu’il faut pour monter un restaurant et une cuisine ! Ca passe des cuisinières professionnelles, aux frigos, appareils électriques ou a gaz, à tout ce qu’il faut avoir pour ouvrir une boucherie ou une charcuterie, et bien entendu tous les ustensiles de cuisines, en passant par la salle, donc serviettes, nappes, couverts et même habillement du personnel ( de la toque, au tablier, en passant par les nœuds « pap ».

Pour les amateurs, les magasins sont ouverts à tous, donc vous voulez de nouvelles assiettes, un four, ou des poêles en tout genre, c’est le secteur qu’il faut aller visiter ! Uniquement du lundi au vendredi, et certains sont ouverts le samedi matin. 

 

Adresses : Avenida Jujuy 1200, 1300, 1400 et 1500 ainsi que les calles Constitucion 2500 et 2600 et Cochabamba 2500, 2600 et 2700.   

16) Hospital Santa Lucia :

 

C’est l’hôpital de Buenos Aires spécialiste en ophtalmologie. Le bâtiment d’un style académique classique date de 1922. Sa façade donne sur la avenida San Juan et s’articule autour d’un petit patio central.

 

Adresse : Avenida San Juan 2021.

17) Hopital Docteur Cesar Milstein :

 

En fait officiellement son nom est  Unidad Asistencial Dr. César Milstein, il occupe une énorme manzana et son entrée principale se trouve sur La Rioja 951.  Son ancien nom est « Hôpital Français » (ou Hospital Frances). D’ailleurs au niveau du premier étage du bâtiment central sous le balcon donnant sur l’entrée de la calle La Rioja, derrière le nouveau panneau portant le nouveau nom, on peut lire encore « Hôpital français ».

Celui-ci fit définitivement faillite en 2008 (depuis plus de 10 ans, il était déficitaire), et changea de nom cette même année lorsqu’il fut acquit par le PAMI.

Le premier bâtiment de cet ensemble fut construit en 1845, et au fil des décennies, l’hôpital s’étendit à toute la manzana (étendue sur 1,5 ha). Dans le patio principal, vous trouvez encore une stèle et un monument dédié à l’Alsace Lorraine et aux morts de 14-18. Vous pouvez vous rendre librement dans ce patio.

Adresse : La Rioja 951

 

Les conseils du Petit Hergé :

 

 

San Cristobal est un quartier «  normal » avec des porteños « normaux » ne vous attendez donc pas a voir du sensationnel, mais simplement à approcher une vie de quartier qui se déroule à son rythme au fil de la journée.

Rien n’est « monté » pour le tourisme. Pas d’endroits branchés, pas de bars bobo, du simple, du concret et du réel.

Allez y une journée ensoleillée, trouvez vous un petit troquet pour y déjeuner à midi, et trouvez vous un glacier pour l’après midi. N’ayez pas peur d’engager la conversation avec les gens que vous y croiserez vous y apprendrez une foule de choses sur le quartier et aussi sur les habitudes de Buenos Aires.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans Buenos Aires
commenter cet article

commentaires

Jeff 14/08/2017 12:09

Enfin de retour !!! Merci encore - toutes les semaines j'attendais des articles mais ... - vivement ma prochaine arrivée pour la retraite où on se verra car je compte m'y installer 6 mois sur 12. On se connais depuis 2004 !!! Mon premier séjour à Buenos Aires, c'est grâce à vous !!!!

Pascale 12/08/2017 10:00

Bonjour et merci pour votre blog que je suis depuis des années. Si l'on vient à Buenos Aires pour un séjour touristique, recommanderiez-vous San Cristobal comme lieu de résidence ? Comment est la sécurité dans ce quartier ? Est-il bien desservi par les transports en commun ? Merci par avance, et encore bravo pour votre blog

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

27 juillet 2017

L'Euro est à

↑ 20,50 ARS

L'USD est à

↑ 17,40 ARS