31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 03:44

Mise à jour : 30 juillet 2016. Catégorie Actualité et Société.

La ligne H du métro de Buenos Aires :

 

La station « Santa Fe » de la ligne H vient d’être inaugurée le mardi 12 juillet 2016. L’occasion de parler un peu du métro de Buenos Aires et plus spécialement de cette dernière ligne « H » de métro, la plus moderne de Buenos Aires.

Si la première ville au monde à se munir d’un métro à charbon est Londres (1863) suivent ensuite les villes d’Athènes (1869), Istanbul (1875), puis électrique à Londres (1890), Budapest (1896), Vienne (1898), Paris (1900), Berlin (1902).

En Amérique, le premier à ouvrir est celui de New York (1904), puis celui de Philadelphie (1907) et le troisième celui de Buenos Aires ouvre en 1913. C’est à la fois donc le premier métro d’Amérique latine, le premier métro de l’hémisphère sud et le 3ème du continent américain. Il se place aujourd’hui à la 18ème place mondiale en nombre de trajets annuels (620 millions). Pour info, celui de Paris est placé à la 7ème place avec 1.909 millions de trajets par an.

Photo : Belle originalité de donner la thématique du tango a la ligne H. Dans chaque station, de grandes fresques. Celle ci a la station "Corrientes" est un hommage à Enrique Santos Discépolo. L'oeuvre a été confiée a deux grands du "filete porteño", Jorge Muscia et Alfredo Martínez.

Jusqu'en 2016, le matériel roulant sur la ligne H était constitué de vielles rames rénovées allemande (Siemens-Schuckert Orenstein & Koppel) achetées en 1934. C'est celle qui apparait sur cette photo.

Video : Inauguration de la station Santa Fe. 12 juillet 2016. Canal de la ville de Buenos Aires.

Un démarrage et une extension rapide du métro dans les années 1930 :

 

Les lignes sont désignées par des lettres, la première étant la ligne A (1913), puis suivent les lignes B (1930), C (1934), D (1937), E (1944). A partir des années 40 le plan de développement du métro tombe en léthargie pendant de très nombreuses années, en raison de la perte de puissance du pays, d’un déclin économique dû au péronisme et aux dictatures qui ont suivi.

Le réseau des années 90 est le même que celui des années 40. Un demi-siècle de décadence, de manque de rénovation et de plans ambitieux pour relancer à la fois l’extension des lignes et une modernisation des stations et du matériel roulant.

Seule fut étendue la ligne E entre 1966 et 1986.

Photo : Les rames allemandes Siemens-Schuckert Orenstein & Koppel toute neuves et en service alors sur la ligne C. (Retiro-Constitucion). la photo est de 1934. Ces meme rames finiront rénovées sur la ligne H entre 2007 et 2016.  

Privatisation et relance du développement :

 

C’est le 03 octobre 1990, qu’on décide de privatiser le réseau, et les travaux d’extension sont alors entrepris. Ligne D entre 1993 et 2000, 5 nouvelles stations.

Sur les 5 lignes alors en service 4 partent en étoile (A, B, D et E), et seule une (la C) les relient entre elles, ce qui provoquent des correspondances très difficile dans le micro-centre aux heures de pointe.

C’est pour cela qu’est dessinée la nouvelle ligne H, ligne aussi qui interconnectera les 4 (A, B, D et E) sous les avenues Jujuy et Pueyrredon, créant ainsi une seconde boucle autour mais plus éloignée du centre de la ville.

Plan : Le réseau en 2007 avant l'arrivée de la ligne H. 

Photo : Station Terminus sud de la ligne H. "Hospitales".

Fresque en hommage à Tita Merello. Oeuvre des artistes Leandro Frizzera et Martín Ron.

La ligne H :

 

Bien que le tracé des lignes F et G soient dans les cartons, ce sont les travaux de la ligne H qui seront entrepris en priorité pour interconnecter au plus vite les autres lignes. Les travaux commencent le 19 avril 2001, à quelques mois de la crise de décembre 2001.

 

La ligne au sud de Once :

En octobre 2007, on inaugure le premier tronçon sous la avenida Jujuy entre « Once » et « Caseros » (5 stations), bien court et très peu de voyageurs l’empruntent.

Vers le sud, les travaux se poursuivent, et la station « Parque Patricios » est inaugurée en octobre 2011. Suivra ensuite la station « Hospitales » en mai 2013.

Parque Patricios est devenu ces dernières années, le quartier à la mode, depuis que le gouvernement de la ville loge dans son nouveau palais en 2015.

Aujourd’hui en 2016, Hospitales est toujours le terminus au sud de la ligne H.

Dans le futur, la ligne doit se poursuivre au sud par deux nouvelles stations « Saenz » et « Nueva Pompeya ».

 

La ligne au nord de Once :

Au nord de Once, on repousse le terminus à la station de « Corrientes » en décembre 2010, ce qui améliore considérablement déjà l’interconnexion avec le reste du réseau et la ligne B (celle qui passe sous la avenida Corrientes) et qui fait donc augmenter le nombre d’usagers de la ligne.

On peut dire même que si la ligne H ne fut presque jamais empruntée par les porteños, ou alors « confidentiellement » par les habitants des quartiers sud traversés (Balvanera, San Cristobal et Parque Patricios), l’interconnexion avec la ligne B à « Corrientes » la fait véritablement entrer dans le réseau métropolitain de la ville.

Toujours plus au nord, on termine la station « Santa Fe » mais on ne l’ouvre pas de suite. En effet, les difficultés pour terminer les couloirs de correspondance avec la ligne D font que l’ouverture est reportée. Par contre plus au nord, la station « Las Heras » est ouverte avant, en décembre 2015.

Il faudra donc attendre le 12 juillet 2016, pour que les couloirs de correspondance soient terminée de façon provisoire (car les couloirs de correspondance sont toujours en travaux, il faut attendre la fin 2016 pour avoir les couloirs définitifs), et pour que la Station « Santa Fe » soit incorporée à la ligne. Entre décembre 2015 et juillet 2016 (7 mois), les rames passaient à « Santa Fe » en ralentissant mais sans s’y arrêter.

Les travaux sont encore loin d’être terminés. En cette fin de juillet 2016, au nord le terminus est la station « Las Heras » mais la prochaine plus au nord sera celle de « Facultad de derecho » qui comme son nom l’indique desservira la faculté de droit mais surtout le nouveau centre d’exposition de la ville (toujours en travaux en 2016). Cette station devrait être inaugurée en 2017.

Photo : A la station Velezuela. Hommage à Osvaldo Fresedo "Vida Mia". Oeuvre de l'artiste Carlos Nine. Photo 04 novembre 2014. 

Changement de tracé de la ligne H au nord :

 

A l’origine cette station (Facultad de Derecho) devait être placée plus au sud et prendre le nom de « Plaza Francia » mais comme elle se situait sous les jardins de Recoleta, de très nombreuses associations (dont "Basta de demoler" se sont battues pour les préserver, et la ville finalement recula en 2012 pour la déplacer de quelques centaines de mettre et la placer sous le parvis du futur centre d’expos.

Ce « décalage » de station a donc ensuite modifié le tracé de la ligne plus au nord qui devait à l’origine suivre la avenida Libertador en plaçant à l’intersection de 9 de Julio la station « 9 de Julio » puis rejoindre la station « Retiro » pour en faire son terminus définitif et relier 2 autres lignes.

En plaçant la station « Facultad de derecho » bien plus au nord que prévu, le métro ne peut plus se permettre de tourner sous la avenida Libertador, et il fallu revoir le projet d’extension de la ligne.

Finalement il fut décidé de la prolonger en passant sous la Villa-Miseria (Bidonville) de Retiro ou sera placée la station « Padre Mujica ». Ouvrir une station de métro en plein bidonville, surement une première en Amérique latine ! Intéressant de connaitre sociologiquement les répercussions sur la villa-miseria (« embourgeoisement » aux alentours de la station ?). Puis la ligne se poursuivra pour ouvrir une station (enfin !) sous la Terminale de bus de Retiro « Terminal de Omnibus », pour enfin comme prévu terminer a la station « Retiro ». 

  

Photos de gauche à droite :

- Francisco Canaro à la station "Humberto Primo". Oeuvre de Oscar Grillo. Photo : 04 novembre 2014.

- Station Inclan du métro de Buenos Aires. Tita Merello, Libertad Lamarque, Mercedes Simone. Photo : 20 novembre 2009.

- Hommage à Hugo del Carril. Station Las Heras. Oeuvre de l'artiste Marino Santa María. Photo : 18 decembre 2015.

Le matériel roulant :

 

Il faut attendre le 04 juillet 2016 pour que des rames toutes neuves arrivent enfin sur les rails de la ligne H. Ce sont des motrices et des wagons Alstom fabriqués au Brésil à Sao Paulo. 6 rames (de 6 wagons chacune) totalement neuves avec air conditionné, cameras vidéos de surveillance dans les wagons. Suspension pneumatique, donc un silence total dans les rames. Chaque wagon coute 1 million d’EUR.

Le modèle est le Metropolis serie 300.

Il faut dire que la ligne H s’est étendue au fil des années, et ayant commencé son activité uniquement avec 5 stations en 2007, on y avait placé des vieilles rames Siemens-Schuckert Orenstein & Koppel provenant d’autres lignes. Les Siemens-Schuckert Orenstein & Koppel avaient été acheté à l’Allemagne en 1934 et entre 1937 et 1944. Et formaient presque la totalité du matériel roulant du métro de Buenos Aires (excepté la ligne B) entre les années 30 et les années 90.

Aujourd’hui avec l’ouverture de la station « Santa Fe » la ligne compte 11 stations, la fréquence de passage était de 6 mn 30 s, et depuis ce 04 juillet 2016, le temps est descendu à 06mn entre chaque rame. Avant fin 2016, la ville installera d’autres nouvelles rames (14 nouvelles autres rames sont commandées) pour baisser la fréquence à 03 minutes.

Pour mettre en conformité toutes le nouveau système de signalisation et faire les premiers essais du matériel, la ligne H fut fermée au public durant la dernière semaine de juin 2016.

Les rames effectuent maintenant leur voyage sur les 7,3 Km et les 11 stations de la ligne en 20 minutes.

La fréquentation de la ligne atteignait 80.000 passagers par jour mais avec l’ouverture de la correspondance de « Santa Fe » on attend un chiffre de 110.000 passagers quotidiens.

Photo : Arrivée à Buenos Aires par camion des nouvelles rames Alstom du Brésil en aout 2015.

Photo : On glisse en aout 2015, un a un les wagons et les motrices des nouvelles rames par une trappe qui donne directement au dessus des rails de la ligne H. Etonnant non ? 

Les conseils du Petit Hergé :

 

Il faut bien entendu faire un tour dans le métro de Buenos Aires, cela fait partie de la visite et surtout vous permettra de vous déplacer rapidement dans la ville.

Les stations de la ligne H sont les dernières donc vous permettront de voir (pour ceux qui sont des mordus des trains et des métros) les infrastructures porteñas. Et de vous faire une idée des différences existantes avec ceux de Paris.

De plus, sachez que la ligne H a pris pour thème le tango. Chaque station est donc agrémentée de mosaïques ou de fresques représentant les principaux chanteurs, compositeurs et musiciens de tango. Cela vous donne le pretexte d'arpenter la ligne et de descendre à chaque station faire des photos.

N’oubliez pas que pour entrer dans le métro, il faut tout d’abord acheter une carte SUBE dans un « kiosco » (dans la rue) à 35 pesos (1 seule pour toute une famille ou un groupe suffit), ensuite toujours au même kiosco vous la charger de 50 ou 100 pesos, et vous pouvez ensuite descendre dans le métro et passer avec votre SUBE sur les quais en la plaçant au dessus des composteurs (on dit « valideurs » maintenant en France !). Le tarif est de 4,90 ARS (0,30 EUR) (et passera vraissemblablement avant la fin aout 2016 a 7,50 ARS (0,45 EUR)). Bonne visite !

Comme toujours si vous avez besoin de conseils ou de renseignements sur le sujet de cette ligne H, n'hesitez pas à me contacter via mon mail : petitherge@hotmail.com. Si vous voulez laisser un commentaire, vous pouvez le faire sous cet article !

Photo : Sortie de la station "Once" sur la Plaza Miserere du quartier de Balvanera. Le 30 décembre 2015, la station a pris le nom de "Once - 30 de diciembre" pour commémorer la tragedie de l'incendie de la discotheque Cromañon le 30 décembre 2004. 

A lire aussi dans le Petit Hergé :

   

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans Actualité et société
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS