13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 04:20

Mise à jour : 11 février 2016. Catégorie : Buenos Aires.

Ancienne Biblioteca Nacional :

 

La Bibliothèque Nationale a été créée par un décret de la Première Junte (Primera Junta de Gobierno) le 13 septembre 1810 sous le nom de Bibliothèque Publique de Buenos Aires  (Biblioteca Pública de Buenos Aires). Pendant deux ans (1810-1812) son siège fut installé dans le bâtiment même du Cabildo. En 1812, elle déménage dans une salle à l’angle de la calle Moreno et Peru dans l’actuelle « Manzana de las Luces ».

Le bâtiment dont nous parlons aujourd’hui date de 1899 et fut terminé en 1901, ce fut donc le premier bâtiment à Buenos Aires spécialement conçu pour recevoir une bibliothèque.

Photo : Entrée principale de l'Ancienne Bibliothèque Nationale de Buenos Aires donnant sur la calle Mexico. Photo Petit Hergé. 07 février 2016

La Bibliothèque Nationale :

Les premiers livres provinrent de donations de diverses institutions telles que le Cabildo Eclesiástico ou le Real Colegio San Carlos, ainsi que de donateurs privés tels que l’évêque Manuel Azamor y Ramírez (legs de 1796 à la Cathédrale), Luis Chorroarín (il fut en 1811 directeur de cette toute nouvelle Bibliothèque jusqu’en 1821 qu’il enrichit de ses propres livres) et Manuel Belgrano.

En 1823, la Bibliothèque Publique de Buenos Aires compte 17.000 volumes, et 32.600 volumes en 1882.

En 1884, la Bibliothèque Publique de Buenos Aires passe sous le contrôle de la Nation et devient officiellement le 05 octobre de cette année la Bibliothèque Nationale (Biblioteca Nacional). José Antonio Wilde (écrivain et médecin) est alors nommé et fut donc le 1er directeur de cette nouvelle institution. Déjà âgé lors de sa nomination, il assumera son poste que quelques mois pour laisser sa place à Paul Groussac le 18 janvier 1885.

Photo : Une des rares photos de l'intérieur de la Bibliothèque lorsqu'elle était installée calle Peru. Photo vers 1860.

 
Photo : Ancien siège de la Bibliotheque Nationale de la calle Peru (angle Moreno à droite). Photo vers 1880.

Paul Groussac :

Paul Groussac est Français, né a Toulouse en 1848, et après une rocambolesque aventure qui l’amène à embarquer sur un voilier en 1865 (à 17 ans) en partance pour Buenos Aires avec une seule lettre de recommandation à la main mais sans un sous et sans parler espagnol, se retrouve berger à San Antonio de Areco.

Il revient a Buenos Aires peu de temps après et se mettra pendant 17 ans à donner des cours de mathématique au Colegio Modelo de Buenos Aires, puis s’installera a Tucuman ou il va se marier et former une famille avant de revenir en 1884 à Buenos Aires.

L’année suivante en 1885, il est nommé directeur de la Bibliothèque National. Il occupera ce poste pendant 44 ans jusqu’a sa mort en 1929.C’est jusqu’à présent la personne ayant assumé le plus longtemps sa direction. Il va agrandir considérablement le patrimoine de la Bibliothèque, en 1893, elle compte 62.707 volumes. Lors des 8 premières années de sa gestion, le nombre de volumes doublera.

Photo : La salle de lecture de la Bibliothèque Nationale de la calle Mexico vers 1910.

Déménagement de la calle Peru à la calle Mexico en 1901 :

Les locaux de la calle Peru deviennent vite trop petits et on cherche un nouveau bâtiment. A quelques cuadras de là, le chantier du nouvel édifice devant abriter les services de la Loterie Nationale (Lotería Nacional de Beneficencia) se termine sous les ordres de l’architecte italien Carlos Morra. Ce projet date de 1899. Avant l’achèvement des travaux en 1900 il est donc décidé (C’est Groussac lui-même qui décide d’installer la bibliothèque dans ce bâtiment à moitié achevé) à toute hâte d’y installer la nouvelle Bibliothèque en y apportant quelques transformations. Le nouveau bâtiment est inauguré le vendredi 27 décembre 1901 en présence du président de la Nation Julio Argentino Roca.

Photo : Axonométrie de l'ancienne Bibliotheque de la calle Mexico. On reconnait l'entree principale au niveau de la colonnade. 

  

Photos : A gauche, extrait de Caras y Caretas sur l'inauguration de la Bibliothèque Nationale de la calle Mexico le 27 décembre 1901. Cliquez sur la photo, pour agrandir et lire le texte. A droite, Façade de l'ancienne Bibliothèque Nationale sur la calle Mexico. Photo Petit Hergé. 07 février 2016.

Un projet de l’architecte Carlos Morra :

En 1906, on apporte à nouveau quelques transformations à la façade toujours sous les ordres de l’architecte Carlos Morra.

Cette façade est néo classique d’un style académique français dit « Beaux Arts ». Le bâtiment est divisé en trois volumes, sur la rue, le hall, les bureaux et le futur musée Borges, puis un second volume occupé par l’énorme salle Williams (qui est en fait l’ancienne salle de lecture), enfin au fond, deux salles plus petites Guastavino au rez-de-chaussée et Ginastera à l’étage. En 1997, ces deux salles furent séparées. Il reste tout de même d’origine les colonnes au rez-de-chaussée, et la coupole du premier étage.

Dans les années 1940, on rehaussa de 3 étages (mais ce n’est pas perceptible en façade) le premier corps du bâtiment sur rue, pour y ajouter des bureaux.

Au sous sol existe toujours une ancienne imprimerie.

Photo : La facade sur la calle Mexico. La photo date de 1910. Tres peu de difference avec la même façade aujourd'hui. Uniquement le système d'illumination.

Photo : La salle de lecture de l'ancienne Bibliotheque dans les années 60.

Photo : La même salle de lecture (et presque le même angle) aujourd'hui abandonnée.

Photo Petit Hergé. 06 février 2016.

L’immeuble se vide en 1992 :

En 1960, sous l’autorité du directeur de la Bibliothèque, Jorge Luis Borges, le bâtiment est à nouveau trop étroit et sur le terrain de l’ancien Palais Unzue (ancienne résidence présidentielle démolie en 1958) à l’angle de Libertador et de Austria commence le chantier de la nouvelle Bibliothèque qui ne sera achevé qu’en 1992.

L’édifice de la calle Mexico est donc vidé de ses livres en 1992, et sera abandonné jusqu’en 1997, lorsque on y installera officiellement le Centro Nacional de la Musica qui n’arrivera jamais à véritablement se développer. Il fallait de toute façon trouver un nouvel usage à l’édifice ! Pendant toutes ces années d’oublie, le bâtiment aura abrité à tour de rôle les services de la Compañía Nacional de Danza Contemporánea, el Ballet Folklórico Nacional, la Banda Sinfónica Nacional de Ciegos et el Centro Nacional de la Música.

En 2004, le bâtiment est enfin classer monument historique ! (Décret 570/2004).

En 2015, le bâtiment repasse à nouveau sous le contrôle de la Bibliothèque Nationale et sera nommé « Biblioteca Nacional, Anexo Sur, Borges-Groussac ». On calcule la nouvelle capacité du bâtiment à 100.000 livres, et abritera aussi fin 2016 le musée Borges.

Photo : Borges dans son bureau dans l'ancienne Bibliotheque.

  

Photos : A gauche, l'ancien bureau de Borges aujourd'hui. A droite, la salle de lecture. Photos Petit Hergé. 06 février 2015.

Les conseils du Petit Hergé :

 

Il est vrai que ce n’est pas le premier (ni le second) bâtiment qu’on visite quand on arrive à Buenos Aires. Complètement hors des sentiers battus. L’intérêt et la visite d’un tel édifice s’adresse seulement à ceux qui s’intéressent aux bibliothèques, à l’architecture académique française à Buenos Aires, ou tout simplement à l’œuvre de l’architecte italien Carlos Morra très prolifique dans la capitale et à Cordoba. On doit de sa plume, un certain nombre d’écoles et de collèges encore debout, et les bâtiments les plus connus restent par exemple l’ancien Palace Hotel (25 mayo 215), l’Ecole Normale Sarmiento (Callao 450) et l’Ecole Presidente Roca (Libertad 581). Donc uniquement pour amateur de l’architecture. Si vous voulez visiter ce bâtiment, vous m’envoyez un mail

Photo Panoramique de la grande salle de lecture. Photo Nicolas Ferre. 06 février 2016. 

 

 
 

 

 

 

A lire aussi dans le Petit Hergé :

null  null  null  null

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans Buenos Aires
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

26 juin 2017

L'Euro est à

↑ 18,25 ARS

L'USD est à

► 15,95 ARS