4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 13:35

Mise à jour : 04 mai 2015. Catégorie : Actualité et Société. 

Actualités en Argentine en mai 2015 :

 

Petit tour de vue de l’actualité argentine en ce mois de mai 2015 où il commence à faire froid. Les nouvelles sont classées par ordre chronologique inversé, c’est à dire du plus récent au plus ancien ! Si vous avez des questions ou des commentaires à me faire, ne vous en privez pas, vous me les faites parvenir à petitherge@hotmail.com

Et si vous voulez en faire profiter les autres, vous pouvez faire votre commentaire en pas de page. Vous pouvez aussi en faire usage entre vous en forme de forum en sachant vous restreindre au sujet abordé dans l’article, sinon ca part dans tous les sens ! Bonne lecture et bonne prose ! 

La pizzeria dépasse la parilla :

04 mai 2015 :

 

Voilà qu’on vient d’apprendre qu’il y a plus de pizzerias à Buenos Aires que de parillas (grill), au pays de la viande ça fait un peu tache, sans pour autant dénigrer la bonne pizza qui compte en moi un bon fidele, je trouve la nouvelle un peu triste !

Il faut dire que la viande au pays de la super inflation a pris quand même l’ascenseur, donc ceci combiné à l’envolée des prix de location des locaux commerciaux (surtout sur les avenues), lorsque vous venez déguster une bon bife de chorizo, vous payez d’abord le prix du m2 de location, les salaires, l’électricité, le gaz et ensuite la viande. Bref nous voilà en ce mois de mai 2015 avec des tarifs de 150 a 200 pesos (15 à 20 euros) pour un malheureux (mais quand même généreux) bife entouré de papas fritas dans votre assiette. Voilà pourquoi les porteños se tournent de plus en plus vers la pizza qui est toujours à « compartir » (partager) entre plusieurs, et on en trouve de grandes entre 100 et 150 pesos (10 à 15 euros) pour 2 ou 3 personnes, ce qui fait méchamment descendre l’addition par nombre de bouches ! Bref les chiffres de la ville de Buenos Aires font apparaitre en ville pour cette année 2015, un nombre de parillas au nombre de 555, face à 752 pizzerias. Coté porteños, ils reconnaissent manger au moins une fois par semaine de la pizza à 66%. 18 % avouent entre en manger 2 et 3 fois par semaine et 3% presque tous les jours ! C’est donc énorme, vous avez beau tout additionner, ca nous fait tout de même 88% de dévoreurs de pizzas. Buenos Aires (intramuros) « mange » 39.000 pizzas par jour.

En 2008, une étude avait fait apparaitre que le porteño mangeait 1,5 Kg de mozzarella par an, en 2015 on passe au double pour atteindre 3 kg par habitant. On a doublé les Etats Unis (gros consommateur de pizza) avec seulement 2,2 Kg de mozzarella par an. Nous avons même a Buenos Aires et dans l’ensemble du pays depuis 2013 la Semana de la Muzzarella. Cette année elle tombe du 10 au 17 mai.

Si vous voulez faire comme les porteños a votre prochain passage sachez que tes types de pizzas préférées sont : la « clásica de muzzarella » (23%), puis la « jamón y morrones » (15%), la « napolitana » (14%), la « cuatro quesos »,  « fugazza » et «  fugazzeta » (10% chacune), ensuite la « rúcula y jamón » (7%), la « roquefort » (6%), la « provolone » et la « palmitos » (4% pour ces deux dernières), la « ananá » (3%), la « cantimpalo » (2%), et enfin pour les deux dernières la « anchoas » et la « verduras » (1% chacune).

Autre avantage de la pizza sur le bife, c’est rapide, par exemple dans le micro centro en semaine, les employés mangent sur le pouce une pizza, s’assoir pour une viande c’est plus long et aussi plus cher.

En un mot, à midi c’est la pizza, et le soir ou le dimanche, on fait un effort et on sort la grand-mère et le grand père pour un bife de lomo !

J'avais deja écrit un article sur les pizzerias de Buenos Aires en 2013. Pour les curieux et gourmands voir : Les pizzerias de Buenos Aires.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans Actualité et société
commenter cet article

commentaires

Fab 09/05/2015 22:16

Merci pour cet intéressant article, qui en appelle peut-être un autre : l'Argentine est un gros producteur d'OGM et ses vaches ne broutent plus depuis longtemps. Est-il possible de trouver de la viande ou de la farine "sans OGM" à Buenos Aires, et d'une façon générale, est-ce que les Argentins se préoccupent de l'origine de leurs plats favoris?

henri 25/05/2015 15:50

bonne question ! j'aimerais avoir la réponse ,mais a craindre .

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

27 juillet 2017

L'Euro est à

↑ 20,50 ARS

L'USD est à

↑ 17,40 ARS