8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 21:27

Mise à jour : 08 avril 2015. Catégorie : Buenos Aires 

Les Galeries de l’Obélisque :

 

Vous ne le savez peut être pas, mais presque sous l’Obélisque de Buenos Aires (en fait de chaque coté), existe deux passages souterrains pour piétons qui unient Corrientes 1100 à Corrientes 900 en passant sous l'avenida 9 de Julio.  Ces passages se nomment la « Galeria Norte » et « Galeria Sur ». Vous allez me dire qu’il n’y a peut être pas grand-chose à y voir et à y faire, et que vous n’êtes peut être pas à Buenos Aires pour passer votre temps sous terre mais plutôt à l’air libre. Vous n’avez pas entièrement tord, mais pourtant…. un petit détour y est surprenant.

La Galerie nord date d’octobre 1949, mais on y installa les premières boutiques que le 12 octobre 1960, officiellement elle prend le nom de « Pasaje Juan de Garay » Au sud de l’Obélisque une autre galerie nommée « El Pasaje Pedro de Mendoza » qui elle date de 1964. On dit (légende urbaine) que la Galerie Juan de Garay en fait était l’entrée d’un abri anti atomique décidé par Peron. Allez vérifier cette info ! Pour ma part je pense que cette version tient plus d’un mythe que de la réalité.

Photo : Entrée rénovée galerie Sud sur Cerrito 400. Photo décembre 2014

 

Vidéo : Film sur les anciens passages de l'Obélisque.

Surement le meilleur reportage sur ces passages aujourd'hui rénovés. 2013. 6 mn 45 s.
 

En 4 mois on passe des années 60 à 2015 :

 

Si aujourd’hui, le thème de ces deux galeries reviennent dans l’actualité, c’est que tout simplement celles-ci furent fermée pendant plus de 4 mois pour être rénovées (elles en avaient franchement besoin) et qu’elles furent rouvertes au public le 18 décembre 2014.

Il est vrai que les deux galeries (la galerie nord est plus grande) s’étaient figées dans le temps et les détériorations après le passage de millions de piétons en 50 ans étaient plus que visible.

Il y faisait chaud, des odeurs pas toujours agréables, et puis une sensation d’oppression touchait même les non claustrophobes. Alors on filait au plus vite sans franchement avoir envie de s’attarder voir les boutiques. Et puis ce bruit continu, d’un brouhaha ou se mélangent les pas, les voix, les claquements des assiettes des bars et le ronflement des énormes et vieux ventilateurs de la marque « Domino ».  Le seul coté positif que je pouvais y trouver était de jeter un coup d’œil (comme avec une machine à remonter le temps) pour imaginer ce que pouvait être la déco en ce mois d’octobre 1960 ! Par certains cotés je retrouvais (dans les vitrines et dans l’atmosphère) un peu le look de ce qu’enfant je me rappelais du vieux Passage du Havre près de la gare St Lazare dans les années 60 et 70. Il y avait la même atmosphère, j’appelle ça le style « décadent –délabré ». de nombreux porteños l’avaient surnommé « El tunel del tiempo », c’est tout dire !

Photo : Les enseignes avant les travaux de modernisation.

Les anciennes galeries dans un style années 60

jusqu'en juillet 2014.

 Photo : La librairie Victoria.(Photo août 2008).

 Photo : Tout pour la chaussure "El 9".

Photo : Le serrurier 

Photo : Le plus grand des bars, "El Rey del Paty".

Vidéo : Ouverture des nouvelles galeries. Reaction des commerçants et des passants.

3 mn 24 s. (2014)

 

Photo : La sortie coté micro centre.

Photo : La nouvelle galerie, à gauche le coiffeur Alberto Moreno a repris du service ! Photo : Décembre 2014. 

Les Conseils du Petit Hergé :

 

Vous allez forcement au cours de votre séjour passer près de l’obélisque et de l’avenida Corrientes, ou même y prendre le métro, c’est le moment donc d’emprunter la Galeria Norte ou Sud (la Norte est la plus importante). Ca ne va pas vous prendre longtemps pour arpenter cette galerie souterraine, et le choc revient dès que vous passez les tourniquets du métro, car là, le hall principal date de 1931.

Pour s’y rendre au pied de l’Obélisque, une entrée de la galerie nord sur calle Pellegrini 400 juste devant le Mac Do, la sortie se trouve sur la calle Cerrito a l’angle de Diagnola Norte. Pour la galerie sud, elle part de Cerrito 300 devant l’Hotel Republica et ressort coté Pelegrini 300 angle Diagonal Norte.

 

 

 

A lire aussi dans le Petit Hergé :

   

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans Buenos Aires
commenter cet article

commentaires

pat l'expat 09/04/2015 01:40

J'aime trop ce que tu fais....

Ali 24/08/2015 17:34

Bonjour deja super tes articles sur l'argentine
Je ne suis pas hispanophone mais jai toujours attire par ce pays.
Jai decidé d y aller la semaine prochaine pourrais tu me donner renseignement

Le Petit Hergé 09/04/2015 01:43

Merci pour les compliments ! A bientot !

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

26 juin 2017

L'Euro est à

↑ 18,25 ARS

L'USD est à

► 15,95 ARS